Jacques Chirac


Après 18 ans à la tête de la Mairie de Paris, Jacques Chirac, en 1995, a été élu Président de France et réélu en 2002. Il est un éminent homme d'état avec une forte côte de popularité. Inspiré par Charles de Gaulle, Jacques Chirac entre en politique dès 1950.

En 1962, Jacques Chirac devient le collaborateur de Georges Pompidou, alors Premier Ministre. Sa carrière politique s'engage en Mars 1965 par son élection comme Conseiller Municipal de Sainte Féréole (Corrèze). Elu Délégué au Parlement de cette même région, il devient aussi Secrétaire d'Etat au Ministère de l'Emploi.
De 1967 à 1974, Jacques Chirac remplit diverses fonctions ministérielles dont celles de Secrétaire aux Affaires Sociales, Secrétaire d'Etat à l'Economie et aux Finances, Ministre de l'Agriculture, Ministre de l'Intérieur. Il sera, en 1974, signataire de l'Appel des 43 pour soutenir l'élection de Valery Giscard d'Estaing qui le nommera ensuite Premier Ministre.

En 1976, la carrière de  Jacques Chirac change de direction. Après avoir quitté le gouvernement, il fonde le RPR, gagne les élections municipales à Paris en 1977. Il restera Maire de Paris jusqu'en 1977, date de son élection à la Présidence.

Après la défaite du Parti Socialiste aux élections parlementaires, François Mitterrand, en 1986, invite Jacques Chirac à former le gouvernement. En 1988, Jacques Chirac se présente aux présidentielles contre François Mitterrand, mais sans succès. Mais sept ans plus tard, Jacques Chirac devance Lionel Jospin et est élu Président avec 52.6% des votes.

Sa réélection comme Président en 2002, à la tête d'une importante majorité, couronnera une carrière qui imprimera un sceau à la politique française. L'une des principales réformes à son actif est la réduction du mandat présidentiel de sept à cinq ans en concordance avec les élections parlementaires.

Son opposition à  l'invasion de l'Irak, en 2003, a conforté sa stature internationale.

En 2008, il a crée la Fondation Chirac afin de promouvoir le développement durable et le dialogue culturel.

Il siège aujourd'hui au Conseil Constitutionel dont il est membre de droit depuis la fin de son second mandat de président de la République.