Gerhard Schröder


Depuis ses modestes débuts en Basse-Saxe, Gerhard Schröder s'est élevé à la tête d'une des nations les plus puissantes d'Europe. Il reste l’une des plus illustres figures de l'Allemagne et de l'Europe de l'après-guerre.  En 1988, Gerhard Schröder devient le premier candidat depuis la 2ème Guerre Mondiale à remplacer un Chancelier en fonction. Il définit le rôle de l'Allemagne en tant que « puissance civile ».

Né à Mossenberg en 1944, Schröder n’a pas connu son père tué en Roumanie pendant la Seconde Guerre Mondiale. Adolescent, Schröder travaille comme apprenti-quincaillier et puis comme ouvrier sur les chantiers de construction. Il obtient son Diplôme d'études Secondaires à l'âge de 20 ans. En 1966, il entreprend des études de Droit, passe ses examens en 1971 et 1976. Marxiste et écologiste convaincu, il vénère le Chancelier SPD Willy Brandt avec un respect particulier pour une Östpolitik qui privilégiait les relations avec l'Europe orientale et l'Union Soviétique.

Schröder sera élu à la tête des Jeunes Socialistes du Parti Social-Démocrate du Land de Hanovre en 1971. Il devient, sept ans plus tard, Président Fédéral de ces mêmes jeunes socialistes. Il sera législateur de 1980 à 1986, puis sera élu Président de Basse-Saxe en 1990. Il s' est impliqué alors dans la politique au niveau fédéral.

Il se joindra bientôt au cabinet du leader SPD leader Rudolf Scharping comme responsable des programmes liés à l'économie, la sécurité routière et l'énergie. Il gravit alors rapidement les échelons supérieurs du Parti Social-Démocrate pour participer à la troïka gouvernante avec Scharping et Oskar Lafontaine. Un sondage de popularité montre Schröder, plus que Lafontaine, comme candidat préféré à la place du Chancelier Helmut Kohl. Après sa victoire avec 47.9 % des votes, il est désigné par le SPD comme son candidat aux fonctions de Chancelier. Le 27 Septembre 1998, Gerhard Schröder est élu comme nouveau leader de l'Allemagne, en surpassant Helmut Kohl, aux commandes depuis 16 ans.
Schröder -face à Helmut Kohl qui avait supervisé la réunification du pays et mérité ainsi l'hommage dû à un homme d'état respecté-représente alors le nouveau visage optimiste de l'Allemagne.
Schröder projette une image plus dynamique avec des idées nouvelles et la promesse d'une réduction du chômage. Il est réélu en 2002 sur un programme qui exprime son opposition marquée à l'imminente intervention des Etats-Unis en Irak. Il est aussi le premier Chancelier allemand dont ni la vie, ni l'adolescence n'ont été marquées par la Seconde Guerre Mondiale. C'est pendant son mandat que l'Allemagne renforce ses liens avec la France et la Russie et fait pression pour augmenter son influence  au sein de l'Union Européenne.
Gerhard Schröder s’est marié avec  Doris Schröder-Kopf. Ils ont deux filles.