Abdoulaye Wade


Le Président Abdoulaye Wade, actuel président de l'Organisation  pour la Conférence Islamique,  est  mondialement reconnu comme l’un des dirigeants les plus éclairés d’Afrique. Il était, pendant de nombreuses années, le leader de l'opposition. Abdoulaye Wade a été démocratiquement élu à  la Présidence du Sénégal en 2000. Adversaire acharné du pouvoir absolu d'un parti unique, il a été condamné, à plusieurs reprises, à des peines de prison. Abdoulaye Wade se définit lui-même comme un partisan convaincu du panafricanisme.
Abdoulaye Wade a étudié et enseigné en France. Il était le recteur de la Faculté de Droit de l'Université de Dakar. Sa carrière d'enseignant débouche – en tant que juriste – aux postes de Consultant International de l'Organisation de l'Unité Africaine, à la Banque Africaine de Développement et à d'autres structures intergouvernementales.
Après avoir fondé le parti SDP en 1974, il passe à l'opposition pendant 26 ans. Abdoulaye Wade fut donc un précurseur, en Afrique, d'une politique d'opposition et cela bien avant que des élections démocratiques multipartites puissent se tenir. On lui doit la phrase « Je refuse de marcher sur les cadavres pour accéder au Palais Présidentiel. »
En 2004, le « National Democratic Institute » des Etats-Unis a décerné  le Prix Averell Harriman au Président Wade en reconnaissance de « son action positive pour la promotion de la démocratie et la paix dans son pays et dans le monde. » En 2006, le Président Wade a reçu le Prix Houphouët-Boigny pour la paix de l'UNESCO pour « ses efforts de pacification en Afrique de l'Ouest ainsi que son implication dans le dialogue interculturel ».