Vos avis

votre avis
votre avis

Nous pensons souvent avoir plus de différences que de similitudes avec les autres personnes, mais j’ai appris immédiatement que ce n’était pas le cas… Les programmes comme celui-ci apprennent aux hommes à détruire les barrières et à dépasser la mentalité du « nous et les autres ».

Claudia Balzan, étudiante à la Florida International University, participante à l’Université d’été internationale pour le rapprochement des cultures de l’année 2013 à Istanbul

 

J’ai été particulièrement impressionnée par les liens courtois et affectueux entre les étudiants israéliens et palestiniens.

Madison Jane Salters, étudiante à la School of Oriental and African Studies (Londres), participante à l’Université d’été internationale pour le rapprochement des cultures de l’année 2013 à Istanbul

 

 

J’ai appris combien il importe d’apprendre à se connaître et d’établir une atmosphère de respect mutuel, de bonne volonté et de confiance en soi et dans les autres.

 Anja Schwalbe, étudiante à la Freie Universität (Berlin), participante à l’Université d’été internationale pour le rapprochement des cultures de l’année 2013 à Istanbul

 

A l’inverse de ce que je pensais, rencontrer de nouvelles personnes n’a fait que me render plus intéressée encore pour les connaître mieux, et m’a fait comprendre qu’il n’y a aucune différences réelles entre nous tous.

Marie Hannan, étudiante à l’Université Ain Shaims (Cairo), participante à l’Université d’été internationale pour le rapprochement des cultures de l’année 2013 à Istanbul

 

Bonjour je vous remercie pour cette riche information concernant les universités d'été, cependant j'ai une remarque à faire:

Il est important de s'occuper des jeunes, mais il est plus qu'important de s'occuper de leurs parents, je vous suggère de proposer la même chose à des hommes et des femmes âgés de la cinquantaine et plus qui sont capables de suivre des formations similaires en dehors des vacances scolaires et qui sont capables de les partager avec leurs communautés au retour.
Qu'en pensez-vous?

Hassan Jarfi (Belgique) juillet 2013

 

"Les Universités d'été", voilà une action remarquable! Je vous souhaite plein de succes.

Donia Belhaj (Tunisie)  juillet 2013

 

Bravo pour l'organistion des Universités d'été. cette une magnifique initiative et je vous souhaite un grand succès. 

Ali Doroudi (Grande Bretagne) juillet 2013


J’ai lu votre newsletter : voilà d'excellentes nouvelles. Bravo pour votre action.

M. Nicolas (Israel) mai 2012

 

Je voulais vous demander d’ajouter des films comme «  la liste de Schindler » ou « Le Pianiste » de Roman Polanski avec des sous –titres en arabe sur votre site. A mon avis, sur le site de la bibliothèque, il faut ajouter une nouvelle rubrique intitulée : film !

Mohamed M. (Canada) avril 2012

 

Je suis persuadé que les arabes ne sont ni antisémites ni négationnistes mais les vicissitudes de l'histoire contemporaine ont engendré une immense frustration qui s'est accumulée au fil des années avec en prime une totale méconnaissance de l'histoire de la Shoah. Alors oui, vive le projet Aladin, avec en perspective la construction d'une histoire commune Euro-judéo-arabe.

Ahmed J. (Jordanie) avril 2012

 

Je trouve que votre bibliothèque est trop limitée et devrait être élargie à d'autres sujets.

M. Belil (Maroc) avril 2012

 

Je soutiens totalement votre travail. Je pense que ce serait bien également de faire une BD sur l'amitié entre deux enfants musulman et juif qui découvrent soudain leur différence en intégrant quelques fêtes religieuses.

L. Philippe (France) mars 2012

 

C’est par le biais de mon ami qui est un grand reporter que j’a eu l’occasion de découvrir le Projet Aladin. A la base je n’ai rien contre vos projets mais je pense que vous parlez trop dans un sens et vous oubliez de faire connaitre  les souffrances des Musulmans.

M. Boualem (Algérie) mars 2012

 

Avant de lire  « Sonderkommando », je n'avais rien lu à ce sujet et je pensais seulement que c'était une invention sioniste. Les crimes horribles qui sont décrits dans ce livre sont rejetés par toutes les religions divines et ne peuvent être décrits que comme le mal pur.

Omar (Soudan) mars 2012


C’est une initiative historique et j’en suis fière car cela prouve que la liberté d’expression existe dans mon pays. J’ai vu la première partie de ce film et je voulais savoir où je pourrai trouver « Shoah » avec le sous titre turc.

Gunes (Turquie) février 2012


Merci d’ajouter des livres sur le conflit israélo-palestinien, l’histoire des Juifs et des Musulmans, les génocides et les violences de masse sur votre site de la Bibliothèque.

Wissam S. (Liban) février 2012

 

J'ai mis beaucoup de temps pour télécharger vos livres, il n’y a pas un moyen plus simple ? Cependant, grâce  à ces livres, j’ai pu prendre connaissance de la shoah.

Melika T. (Iran) janvier 2012


Je crois que c'est une bonne chose que de parler des relations entre juifs et musulmans. Je suis étudiant dans une université au Maroc et parmi bon nombre de jeunes musulmans il existe des préjugés sur le Juif que l'on assimile maintenant aux israéliens. Il faut savoir faire la part des choses. Les juifs ont autant de droit que les musulmans de vivre au Maroc qui est leur patrie. Pour éradiquer cette ségrégation religieuse il faut introduire, dans les programmes scolaires, une matière intitulée tolérance religieuse, c'est seulement ainsi qu'il pourra être fait barrage aux idées fondamentalistes qui gangrène les sociétés musulmanes.

Fouad. M. (Maroc) Janvier 2012


Je voulais vous demander de traduire des livres en arabe sur les communautés juives dans divers pays.

Habib. M (Tunisie) décembre 2011


ll faut arriver à ce que les Musulmans du monde entier sachent se mettre "dans la peau d'un juif". Il faut arriver à ce que les juifs du monde entier sachent se mettre "dans la peau d'un musulman". C'est à ce prix qu'ils comprendront la légitimité de l'autre s'accepteront et pourront vivre côte à côte.

Parvaneh J. (Iran) décembre 2011 


Merci pour ce beau projet pédagogique et culturel qui s'inscrit dans une démarche de dialogue et de la connaissance de l'Autre.

Fawzia K. (Liban) novembre 2011


Voici une initiative salutaire car il est grand temps de mettre à la disposition des musulmans l'information sur la Shoah et les juifs dans leurs langues maternelles.

J.Levy (Belgique) octobre 2011 


Je suis étudiant à l’université Azad de Téhéran et je voulais vous remercier pour ces livres précieux et dire que c’est dommage que cette page de l’histoire si importante ne soit pas enseignée dans notre pays.

Soheil. M (Iran) aout 2011


J’ai vu avec mes amis à l’université de Shahid Beheshti de Téhéran un film sur l’Holocauste. Je vous félicite pour ce magnifique travail. Les propos négationnistes de certains dirigeants iraniens n’ont rien avoir avec le peuple. Nous compatissons avec vous et nous voulons que le monde fasse attention à ce qui passe aujourdhui en Iran.

Bachehtehroon (Téhéran) avril 2011


Felicitations !

Par les temps qui courent cette action cinématographique, espérons-le,

permettra de faire une percée dans l'épaisse cuirasse des intégristes de tous poils.

Puisse le peuple iranien, dans sa majorité, voir ce que l'on nous a fait.

Maurice L.  (France) avril 2011


Je voudrais féliciter les dirigeants des pays arabes pour avoir reconnu la Shoah. Tout le monde doit travailler inlassablement pour la paix. Je vous souhaite beaucoup de succès.

Yasser F.  (Israël) mars 2011