L'Histoire Juive

» Un Guide du Judaïsme pour les Musulmans » L'Histoire Juive


Histoire du peuple juif

L'histoire du peuple juif s'étend sur 3000 ans. Comme toutes les religions, le judaïsme a connu différents courants ou schismes. La particularité du peuple juif, par rapport à d'autres peuples, est sa répartition dans le monde, et son unité autour de la transmission de valeurs culturelles par les livres religieux (Torah, Talmud) et par des pratiques rituelles.


Jusqu'à Jésus-Christ, les Juifs, peu nombreux, étaient implantés en Palestine, dans l'Empire romain, parmi un ensemble de peuples ayant des coutumes et des religions diverses. A partir de Jésus-Christ et du développement d'une Eglise chrétienne, et après l'échec des tentatives d'unification, l'affirmation par les chrétiens que Jésus-Christ est Dieu provoqua la scission et, au 4e siècle, l'adoption par l'Empire du christianisme comme religion d'Etat entraîna l'émigration définitive des Juifs - la "diaspora" (qui avait commencé à se former lors de précédentes expulsions) -, c'est-à-dire une dispersion de communautés implantées principalement en Europe et conservant entre elles des liens culturels et de solidarité.

Dates d'implantation de communautés juives

(Source : Sir Martin Gilbert, Atlas de la Shoah, éditions de l'Aube, La Tour-d'Aigues, 1987)

Grèce : - 297
Italie : env. - 167
Rhodes : env. - 67
France : 3 ap. J.-C.
Bulgarie : 33
Crimée : 33
Hongrie : 33
Roumanie : 133
Allemangne : 321
Autriche : 903
Tchéquoslovaquie : 933
Yougoslavie : 933
Ukraine : 1117
Pologne : 1133
Hollande : 1133
Belgique : 1233
Luxembourg : 1286
Lituanie : 1333
Estonie : 1333
Russie blanche : 1387
Dantzig : 1533
Lettonie : 1533
Sarre : 1621
Danemark : 1622
Memel : 1664
Norvège : 1851

Les hasards de l'histoire locale (persécutions, guerres, disettes, famines) ont déterminé les migrations et les nouvelles implantations.

La diaspora a cependant déterminé deux grands groupes. Le premier, d'abord implanté notamment au nord-est de la France, a émigré en réaction aux mesures antijuives et aux exactions qu'il subissait, et s'est fixé entre autres en Pologne et en Lituanie, où les shtetl (communautés) s'installèrent et fondèrent une culture, s'appuyant sur l'usage du yiddish (le "parler juif") - langue forgée à partir d'éléments hébreux-araméens, germaniques, romans et slaves -, sur des écoles hébraïques de haut niveau, des traditions familiales et un patrimoine artistique des plus divers. C'est le courant ashkénaze, regroupant les Juifs européens (aujourd'hui éparpillés dans le monde et représentant 70% de la population juive mondiale). L'autre groupe, dénommé séfarade, s'était d'abord implanté en Espagne. Lors de l'expulsion en 1492, il émigra pour partie en Italie, mais surtout en Afrique du Nord, plus généralement en terre d'islam, où il reçut un statut écrit de population de seconde zone mais aux libertés garanties. Lors de la création de l'Etat d'Israël, beaucoup de Juifs séfarades durent quitter les pays de l'islam, et 80% d'entre eux sont aujourd'hui israéliens.
Au-delà des affirmations idéologiques, qu'est-ce qu'être Juif ? Ce peut être défini par l'appartenance à la religion, à la communauté (par intégration et observation des coutumes et de la culture), ou encore par descendance : la judéité ne se réduit pas à la religion, elle n'est pas une "race", aujourd'hui, c'est l'individu lui-même qui est susceptible de s'affirmer comme Juif, pour l'une ou l'autre de ces raisons.

Repères chronologiques

1207 av. J.-C.
Première mention du nom d'Israël sur une stèle égyptienne.

Fin du 11e siècle av. J.-C.
Instauration de la royauté par Saül.

Vers 1010 av. J.-C.
David devient roi de Juda à Hébron. Vers 1003 av. J.-C., il fonde Jérusalem et unifie les royaumes d'Israël et de Juda.

Vers 971 av. J.-C.
Mort de David. Début du règne de son fils Salomon. La construction du Temple est achevée vers 964 av. J.-C.

Vers 931 av. J.-C.
Mort de Salomon et séparation des deux royaumes (schisme). Les tribus du Nord fondent le royaume d'Israël autour de Samarie, celles du Sud, celui de Juda, autour de Jérusalem.

722 av. J.-C.
Chute de Samarie devant les Assyriens et fin du royaume d'Israël. Le royaume de Juda se reconnaît vassal de l'Assyrie.

705-701 av. J.-C.
Révolte du roi de Juda, Ezéchias, déportation d'une grande partie de la population en Assyrie.

597 av. J.-C.
Révolte du royaume de Juda contre l'Empire babylonien qui a balayé la puissance assyrienne. Déportation des élites judéennes en Babylonie.

587-586 av. J.-C.
Nouvelle révolte sous la conduite du roi Sédécias, chute de Jérusalem et destruction du Temple. Seconde vague de déportations de Judéens à Babylone. Le royaume de Juda devient une province babylonienne.

539 av. J.-C.
Prise de Babylone par le Perse Cyrus. Par l'édit d'Ecbatane, celui-ci autorise le retour d'exil et la reconstruction du Temple.
Le mouvement du retour en Judée se poursuit jusque dans le courant du 4e siècle.

515 av. J.-C.
Achèvement du second Temple.

Milieu du 5e siècle av. J.-C.
Néhémie est gouverneur de Judée, les murailles de Jérusalem sont relevées.

Vers 398 av. J.-C.
Mission d'Esdras en Judée et Samarie, qui unifie les traditions juives. La Torah trouve sa forme actuelle.

333-332 av. J.-C.
Conquête de la Syrie et de la Palestine par Alexandre le Grand.

319 av. J.-C.
Les Juifs passent sous la domination du souverain lagide Ptolémée 1er.

200-198 av. J.-C.
Conquête définitive de la Palestine par le Séleucide Antiochos III.

175 av. J.-C.
Le grand prêtre Jason obtient l'autorisation d'Antiochos IV de transformer Jérusalem en cité grecque.

De 172 à 169 av. J.-C.
Une guerre civile oppose Jason et Ménélas, nommé grand prêtre à sa place.

167 av. J.-C.
Antiochos IV interdit la Torah (édit de Persécution) pour mettre fin aux troubles qui agitent la Judée. Il provoque la révolte des Maccabées, qui se dressent contre la domination politique des Séleucides et le modèle culturel hellénistique.

164 av. J.-C.
Le Temple est libéré par les Maccabées, qui remportent des succès militaires sur les Séleucides.

161 av. J.-C.
Traité d'alliance entre la Judée et Rome.

160 av. J.-C.
Mort de Juda Maccabée. Ses frères Jonathan puis Simon lui succèdent.

De 143 à 63 av. J.-C.
Dynastie hasmonéenne, héritière des Maccabées.

63 av. J.-C.
Siège de Jérusalem par Pompée, conquête romaine de la Judée.

40 av. J.-C.
Hérode est proclamé roi des Juifs à Rome. Il règne en Judée de 37 à 4 av. J.-C. Après sa mort, son royaume est partagé entre sa soeur et ses fils.

6 ap. J.-C.
La Judée, annexée à la province romaine de Syrie, passe sous l'autorité de Rome. Elle est administrée par un préfet.

66-74
Grande révolte de Judée contre Rome.

70
Jérusalem est prise par les légions romaines sous les ordres de Titus et le Temple est détruit en été dans un incendie accidentel. Création d'une province de Judée.

73-74
Chute de la dernière forteresse qui résistait encore aux Romains, Massada.

132-135
Soulèvement général en Judée sous la direction de Bar Kochba. Fondation de la colonie d'Aelia Capitolina sur l'emplacement de Jérusalem, interdite aux Juifs. Expulsion des Juifs de Judée. La révolte est écrasée par Hadrien en 135. La Judée, province romaine, est dénommée Syrie-Palestine.

3e-5e siècles
Emergence de la Babylonie comme principal foyer de peuplement et d'érudition juive.

636-638
Conquête de la Palestine par les Arabes.

711
Conquête musulmane de l'Espagne.

Vers 800
Premiers témoignages sur une immigration des Juifs d'Orient en Afrique du Nord.

11e - 12e siècles
Al-Andalus, "âge d'or" du judaïsme en Espagne musulmane.

1096
Croisade populaire; massacres et conversions forcées dans les communautés juives de la France du Nord et des pays rhénans et danubiens.

1099
Conquête de Jérusalem par les croisés.

1140-1148
Conquête des villes du Maghreb par les Almohades. Les Juifs doivent choisir entre la conversion et la mort.

13e siècle
Vagues d'émigration d'Occident vers l'Europe orientale. Attestations de l'existence de communautés organisées en Pologne.

1394
Expulsion des Juifs du royaume de France.

1492
Prise de Grenade, dernier bastion musulman de la Péninsule ibérique, par les chrétiens et expulsion des Juifs d'Espagne.

1497
Conversion forcée de tous les Juifs du Portugal.

1516
Création à Venise du premier ghetto.

1516-1517
Conquête de la Palestine par les Ottomans.

16e siècle
Mise en place d'organismes régionaux et généraux juifs en Pologne-Lituanie ("Conseil des Quatre Pays" et "Conseil de l'Etat de Lituanie").

17e siècle
Premières communautés juives au Nouveau Monde.

18e siècle
Partage de la Pologne entre l'Autriche, la Russie et la Prusse. Les Juifs russes sont astreints à s'implanter dans une région circonscrite (la "zone de résidence").

Seconde moitié du 18e siècle
Naissance du mouvement juif des Lumières, la Haskalah.

1781-1789
Edit de Tolérance de Joseph II en faveur des Juifs d'Autriche.

1790-1791
Emancipation des Juifs de France.

1796
L'armée de Bonaparte annonce l'émancipation des Juifs italiens.

19e siècle et premières décennies du 20e siècle
Passage sous domination occidentale des communautés juives du Maghreb et d'Orient du fait de la colonisation.

1830
Conquête de l'Algérie par la France. L'émancipation des Juifs en Europe s'achève avec l'émancipation des Juifs de Suisse, en 1874. Durant la seconde moitié du siècle, montée de l'antisémitisme en Europe.

1860
Fondation à Paris de l'Alliance israélite universelle qui va doter l'Orient et le Maghreb d'un réseau scolaire francophone.

1870
Décret Crémieux accordant la nationalité française aux Juifs d'Algérie (excepté les territoires du Sud).

1881-1882
A la suite de l'assassinat d'Alexandre II, pogroms en Russie. Ils se soldent par un exode colossal vers l'Amérique, l'Europe occidentale et la Palestine.

1882
Léon Pinsker publie Autoémancipation, qui appelle les Juifs à prendre en main leur propre destin et à se redéfinir comme nation territoriale.

1894-1906
Affaire Dreyfus en France.

1896
Publication de L'Etat des Juifs de Theodor Herzl, fondateur du sionisme.

1897
Création à Vilna (Vilnius) du Bund, mouvement socialiste juif radicalement antisioniste. Fondation du mouvement sioniste par Theodor Herzl, lors du premier Congrès mondial sioniste à Bâle.

1903-1906
Seconde vague de pogroms en Russie et en Ukraine.

1917
Déclaration Balfour.

1922
Le mandat sur la Palestine est accordé à la Grande-Bretagne. Rédaction du premier Livre blanc reconnaissant la légitimité de la présence juive en Palestine.

1930
Rédaction du deuxième Livre blanc proclamant la nécessité de restreindre la place du foyer national juif.

1933
Hitler accède au pouvoir en Allemagne.

9-10 novembre 1938
"Nuit de cristal", pogroms contre les Juifs allemands et autrichiens.

1939
Dernier Livre blanc, qui impose des limites draconiennes à l'immigration juive et à la colonisation des terres par les Juifs en Palestine.

1939-1945
Entre 5 et 6 millions de Juifs périssent dans la Shoah.