Qui sont les Juifs?

» Un Guide du Judaïsme pour les Musulmans » Qui sont les Juifs? » Les Origines du Judaïsme ?


 

Les Origines du Judaïsme

Abraham, Isaac et Jacob, qui, pour les juifs, sont les Patriarches, sont les ancêtres à la fois physiques et spirituels du judaïsme Ils ont fondé la religion connue aujourd'hui sous le nom de judaïsme et ce sont les descendants de Jacob qui constituent le peuple juif.

Selon la tradition juive, Abraham est né sous le nom d'Abram dans la cité d'Ur en Babylonie. C'était le fils de Terach, un marchand d'idoles, mais, dès sa tendre enfance il remit en question la foi de son père et rechercha la vérité. Il finit par croire que l'univers tout entier était le travail d'un seul Créateur et il commença à enseigner autour de lui ce qu'il croyait.

Abram essaya de convaincre son père, Terach, que le culte des idoles était une sottise. Un jour, alors qu'Abram était resté seul pour s'occuper du magasin, il prit un marteau et brisa toutes les idoles, à l'exception de la plus grande d'entre elles. Puis il mit le marteau dans la main de cette idole. Lorsque son père revint et lui demanda ce qui s'était passé, Abram lui dit : "Les idoles se sont battues et la plus grande a brisé toutes les autres." Son père lui répondit : "Ne soit pas ridicule. Ces idoles n'ont ni vie ni pouvoir. Elles ne peuvent rien faire." Abram lui demanda alors : "Et pourquoi en as-tu le culte ?"

Finalement le seul véritable Créateur qu'Abram avait vénéré l'appela et lui fit cette offre : si Abram partait de chez lui et quittait sa famille, alors Dieu lui ferait une grande nation et le bénirait. Abram accepta cette offre et l'alliance entre Dieu et le peuple juif fut établie.

Cette idée d'alliance est fondamentale dans le judaïsme. Les Juifs pensent qu'ils ont un contrat avec Dieu qui implique des droits et des devoirs des deux côtés. Les termes de cette alliance sont devenus plus explicites au fil du temps jusqu'au moment où Dieu donna la Torah. La foi d'Abram subit dix épreuves afin de prouver qu'il méritait bien cette alliance. Quitter sa maison fut l'une de ces épreuves.

Abram était inquiet car il n'avait pas d'enfants et vieillissait. Sarai, l'épouse bien-aimée d'Abram savait qu'elle avait passé l'âge d'avoir des enfants et elle offrit donc en mariage à Abram sa bonne, Hagar. Selon la tradition, Hagar était la fille de Pharaon, qui lui avait été donnée lors de ses voyages en Egypte. Elle donna un  fils à  Abram, Ishmael, qui, selon les musulmans comme les juifs, est l'ancêtre des Arabes.

Lorsque Abram eut 100 ans et Sarai en eut 90, Dieu promit à Abram un fils. Dieu changea le nom d'Abram en Abraham - le père d'un grand nombre -, et Sarai devint Sarah - passant de "ma princesse" à "princesse"). Sarah donna un fils à Abraham, Isaac, nom venu du mot "rire," pour exprimer la joie que ressentit Abraham à avoir un fils en son viel âge. Isaac est l'ancêtre du peuple juif.

Isaac fut l'objet de la dixième épreuve subie par Abraham et la plus difficile : Dieu ordonna à Abraham d'offrir Isaac en sacrifice.

Mais cette épreuve fut aussi une occasion extraordinaire pour Isaac de manifester sa propre foi. Car, selon la tradition juive, Isaac savait qu'il allait être sacrifié mais ne résista pourtant pas, restant uni à son père dans sa dévotion. Au dernier moment, Dieu envoya un ange pour arrêter ce sacrifice. Le judaisme utilise cette histoire pour prouver que Dieu abhorre tout sacrifice humain.

Plus tard, Isaac épousa Rebecca qui lui donna deux jumeaux, Jacob et Esaü. Jacob eut quatre épouses et 12 fils. Selon la Bible, après avoir travaillé de longues années pour son oncle, loin de sa famille, Jacob rentra dans sa patrie et chercha à se réconcilier avec son frère Esaü. La nuit précédant sa rencontre avec son frère il envoya ses épouses, ses fils, de l'autre côté du fleuve et resta seul. Cette nuit là il combattit un homme jusqu'au lever du jour. A l'aube, Jacob exigea que l'homme le bénisse et cet "homme" s'avéra être un ange. Il bénit Jacob et lui donna le nom de"Israël", ce qui signifie "celui qui lutta avec Dieu" ou "le Champion de Dieu." On emploie souvent l'expression d'Enfants d'Israël pour désigner le peuple juif, ce qui signifie les descendants de Jacob.

Les douze fils de Jacob, Joseph y compris, sont les ancêtres des tribus d'Israël qui portent leur nom.

Les frères aînés de Joseph étaient jaloux de lui parce que c'était le préféré de leur père et parce qu'il avait des visions prédisant qu'il les dirigerait tous. Ils vendirent Joseph comme esclave et parvinrent à convaincre leur père que Joseph était mort. Mais tout cela faisait partie du plan de Dieu : Joseph fut emmené en Egypte où sa capacité à interpréter les visions lui valut une place à la cour du Pharaon, ce qui lui permit d'installer plus tard sa famille en Egypte.

Au fils des siècles les descendants d'Israël devinrent esclaves en Egypte. Ils souffrirent beaucoup plus tard aux mains de Pharaons. Mais, selon les Ecritures, Dieu fit miraculeusement sortir les Enfants d'Israël d'Egypte sous la conduite de Moïse.

Dieu les emmena dans un voyage à travers le désert jusqu'au Mont Sinaï. C'est là que Dieu S'est révélé aux Enfants d'Israël et leur a offert une alliance extraordinaire : si ce peuple écoutait Dieu et respectait Son alliance, alors ce serait la nation la mieux aimée, un royaume de prêtres et une nation sainte. Dieu révéla la Torah aux juifs, la Torah écrite et orale et la nation toute entière répondit "Tout ce que dit Dieu, nous le ferons !"