Université d’été Aladin 2018


Université d'été internationale pour le leadership interculturel

 

9-17 juillet 2018

Istanbul, Turquie

 

«Mobilité, migration, réfugiés et xénophobie»

L’Université d’été internationale pour le leadership interculturel du Projet Aladin est un programme annuel soutenu par l’UNESCO et la Commission européenne. Il réunit des étudiants d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique, des Etats Unis et du Brésil pendant deux semaines chaque été. Son objectif est d’une part de donner à ces étudiants l’occasion d’étudier des questions clefs des affaires internationales liées à la coexistence, à la diversité, à l’état de droit et à la bonne gouvernance ; de développer leur compréhension du point de vue politique, sociologique, historique et culturel ; de les doter des compétences interculturelles et de leadership nécessaires à la réussite de carrières internationales ; de les faire travailler ensemble sur des projets de recherche communs et d’autre part, de constituer progressivement un réseau des anciens étudiants, devenus des acteurs impliqués dans leur pays et porteurs des valeurs de dialogue entre les cultures et de paix.

2018: “Mobilité, migration, réfugiés et xénophobie”

La sixième Université d’été du Projet Aladin qui s’est tenue du 9 au 21 juillet 2018, a rassemblé 60 étudiants de 27 nationalités différentes et issus de 35 universités partenaires au sein du campus de l’université de Bahçeşehir University, hôte du programme, à Istanbul, en Turquie, autour du thème « Mobilité, migration, réfugiés et xénophobie ».

Le programme de deux semaines a été lancé à Istanbul le lundi 9 juillet 2018 avec la conférence inaugurale sur le thème: « Les dynamiques et défis des migrations et des réfugiés dans un monde globalisé ».

 

Il a été conçu pour les étudiants ayant un parcours ou un fort intérêt dans les disciplines suivantes : sciences sociales, sciences politiques, relations internationales, sociologie, droit international, anthropologie, études sur la paix et les conflits. Les conférences et ateliers étaient en anglais et animés par des professeurs et des universitaires issus des universités partenaires.

Le programme de cette année s’est focalisé sur la mobilité humaine et l'impact de la migration sur les processus économiques et politiques, la mondialisation et le changement social. Un panel international de conférenciers a discuté avec les étudiants de la littérature clé et des débats majeurs sur la migration contemporaine, à partir d'un certain nombre de perspectives disciplinaires dans les sciences sociales.

Les cours ont également permis de mieux comprendre certains des dilemmes auxquels sont confrontés les décideurs politiques, tant au niveau national qu’international, ainsi que de mieux comprendre comment transférer les connaissances théoriques vers des engagements plus axés sur les politiques. Les étudiants ont pu discuter de la migration de différents pays d’Europe, du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord et de la Corne de l’Afrique, à la fois dans des contextes contemporains et historiques.

Ils ont aussi pu réfléchir à certaines questions difficiles liées aux réfugiés telles que: Comment faut-il écouter et interpréter les récits des réfugiés? Quelle personne a l’autorisation de le faire? Les discussions avec les représentants des organisations de réfugiés ont notamment permis aux étudiants de réfléchir au rôle et aux responsabilités des gouvernements locaux, des organisations internationales et des ONGs.

Le programme a offert aux étudiants la possibilité de rester en contact et de poursuivre leur discussion et coopération au-delà de l’université d'été. Travaillant sous la supervision de tuteurs et professeurs, chaque groupe a présenté une proposition de projet de recherche à la fin des deux semaines et a continué à travailler ensemble depuis la fin du programme afin de soumettre un rapport de recherche complet à notre jury international début octobre 2018. Ce travail de groupe permettra aux étudiants de se qualifier pour et peut être de remporter l’un des prix Aladin qui seront remis lors d'une cérémonie à Berlin en 2019. 

Enfin, en plus des cours magistraux, des ateliers et des travaux en groupes, le programme comprenait de nombreuses activités parmi lesquelles des visites de la ville d’Istanbul. Dynamique et en plein développement Istanbul se situe au carrefour des croyances, des civilisations et des cultures européennes et orientales et constitue le lieu parfait pour l’organisation du programme des universités d’été du Projet Aladin.

Intitulés des cours:

 

Dialogue interculturel

Ann Belinda Preis - Chef de section, Dialogue interculturel, UNESCO

Atelier: Les outils pour une communication interculturelle plus efficace

Ms. Ann Belinda Preis - Chef de section, Dialogue interculturel, UNESCO

Quelle(s) solution(s) à la crise migratoire?

Dr. Thorsten Jelinek, Directeur Europe du Taihe Global Institute (Chine), membre du Comité consultatif du Forum économique mondial

L'expulsion des Juifs d'Espagne (1492): Migration forcée, traumatisme et mythe

Prof. David Katz, Membre de la Royal Historical Society of England

Du côté de Lausanne, 1923: échange de population et migration

Prof. David Katz, Membre de la Royal Historical Society of England, Chaire Abraham Horodisch pour l'histoire des livres (1994) et directeur de l'Institut Lessing pour l'histoire et la civilisation européennes, Tel Aviv University

 

Mobilité, migration et réfugiés au nouveau millénaire

Prof. Ulaş Sunata, Présidente fondatrice, Centre d'études sur la migration et l'urbanisme, BAU

Changements environnementaux /climatiques

Prof. Caroline Zickgraf, Chercheuse postdoctoral à l'Université de Liège, Directeur adjoint, Observatoire Hugo sur l'environnement, la migration et la politique

Genre and migration

Prof. Caroline Zickgraf, Chercheuse postdoctoral à l'Université de Liège, Directeur adjoint, Observatoire Hugo sur l'environnement, la migration et la politique

Accès au logement des réfugiés et négociation de la précarité

Prof. Nilay Ünsal

Recherche sur la migration forcée: méthodologie et éthique

Prof. Lea Müller-Funk, Chercheuse Marie Skłodowska-Curie au Département de sociologie de l'Université de Amsterdam

Expérience de recherche au Liban

Prof. Lea Müller-Funk, Chercheuse Marie Skłodowska-Curie au Département de sociologie de l'Université de Amsterdam

Acculturation et Multiculturalisme

Dr. Arzu Karakulak, Professeure de psychologie, BAU

Dynamique et rationalité de l'établissement des réfugiés

Prof. Ulaş Sunatan Présidente fondatrice, Centre d'études sur la migration et l'urbanisme, BAU

Le travail du HCR en Turquie

Ms. Selen Ay, Directrice du bureau du HCR à Istanbul

Perceptions sur les migrants

Prof. Ebru Canan Sokullu, Professeure de sciences politiques et relations internationales, BAU.

L'avenir de la citoyenneté, l'intégration des migrants et les politiques migratoires dans le Nord

Prof. Christophe Bertossi, Directeur du Centre Migrations et Citoyennetés de l’Institut Français des Relations Internationales

Déplacement et connectivité: les technologies de la communication dans la vie des réfugiés syriens

Prof. Nilüfer Narlı, Doyenne de la Faculté de Sociologie, BAU

Les conséquences de la politique anti-immigration sur les politiques européennes de migration et d'asile après 2015 et l'interaction de cette dernière avec les migrations régionales et internationales, en particulier dans les pays d'Afrique sub-saharienne et du Moyen-Orient.

Prof. Christophe Bertossi, Directeur du Centre Migrations et Citoyennetés de l’Institut Français des Relations Internationales

La montée de la droite radicale dans la politique européenne après la crise des réfugiés et les relations Turquie-UE

Prof. Selcen Öner, Professeure d’études européennes

L'emploi des jeunes syriens en Turquie

Prof. Bülent Anıl, Professeur d’économie, BAU