Simone Veil, grande dame de la politique française, est morte à l'âge de 89 ans


30 juin 2017

C'est une grande figure de l'histoire des droits des femmes qui s'est éteinte. Simone Veil est décédée le vendredi 30 juin 2017  à l'âge de 89 ans.

En mai 1974, alors juriste de 46 ans sans étiquette, Simone Veil avait été nommée ministre de la Santé par Valéry Giscard d'Estaing. Quelques mois plus tard, celle-ci parviendra à imposer au Parlement une loi instaurant l'Interruption volontaire de grossesse (IVG).

Ces mots notamment, prononcés contre l'hostilité parfois virulente d'une partie de l'Assemblée, sont restés particulièrement célèbres: "Je voudrais tout d'abord vous faire partager une conviction de femme, je m'excuse de le faire devant cette Assemblée presque exclusivement composée d'hommes: aucune femme ne recourt de gaieté de cœur à l'avortement."

Ce combat sera le premier acte d'une riche carrière politique qui la conduira en 1979 à la première présidence du Parlement européen. Elle restera députée européenne jusqu'en 1993, date à laquelle Edouard Balladur la rappelle au gouvernement en la nommant ministre d'Etat en charge des Affaires sociales, de la santé et de la ville. Elle sera également membre du Conseil constitutionnel de 1998 à 2007.

Née en 1927 à Nice dans une famille juive non pratiquante, arrêtée à 16 ans tout comme ses parents et ses soeurs, Simone Veil avait été déportée à Auschwitz-Birkenau. Seules ses deux soeurs Madeleine et Denise ainsi qu'elle même survivront aux camps de la mort.

Devenue une figure iconique de l'histoire de la République, Simone Veil a longtemps figuré parmi les personnalités les plus populaires de France. L'annonce de son décès a immédiatement été suivie d'une avalanche d'hommages élogieux et admiratifs. 

Le Président de la République a rendu hommage à Simone Veil mercredi 5 juillet 2017 lors d'une cérémonie dans la cour d'honneur de l'Hôtel des Invalides.

Le chef de l'État a exprimé ensuite "l’immense remerciement du peuple français à l’un de ses enfants tant aimés, dont l’exemple, lui, ne nous quittera jamais". En conclusion de son éloge funèbre, Emmanuel Macron a annoncé que Simone Veil et son époux reposeront au Panthéon.

Discours prononcé par Simon Veil lors du lancement du Projet Aladin à la Maison de l'UNESCO le 27 mars 2009.