La diffusion historique d’un film sur la Shoah à la télévision publique turque


 

COMMUNIQUE DE PRESSE

Vendredi 27 janvier 2012

 

La diffusion historique d’un film sur la Shoah à la télévision publique turque

Jeudi soir, à la veille de la journée internationale de la commémoration de l’Holocauste, la chaîne de télévision publique turque TRT a commencé la diffusion dans sa version intégrale du film Shoah de Claude Lanzmann.

Pour la première fois dans un pays musulman, les téléspectateurs ont eu la chance de découvrir à la télévision ce documentaire mondialement connu consacré à l’extermination des Juifs d'Europe dans les camps nazis. Ce film de neuf heures, sous-titré en turc par le Projet Aladin, une organisation basée à Paris qui travaille au rapprochement interculturel entre Juifs et Musulmans, sera diffusé dans son intégralité sur la chaîne TRT documentaire à raison d’épisodes quotidiens de deux heures.

Dans un message vidéo retransmis lors de la cérémonie de commémoration de l’Holocauste à la synagogue Neve Shalom d’Istanbul, Claude Lanzmann a salué la décision historique des Turcs de « diffuser pour la première fois Shoah à la télévision publique dans un pays musulman ». Il a dit espérer que d’autres pays dans le monde arabo-musulman suivent « l’exemple juste et bon de la Turquie ».

Près de 600 personnes sont venues écouter le discours de Claude Lanzmann au cours de cette cérémonie émouvante organisée par la communauté juive de Turquie. Le gouverneur d’Istanbul Hussein Mutlu, l’ambassadeur Ertan Tezgor, représentant de la Turquie auprès de l’International Holocaust Task Force, des dignitaires religieux sunnites et chiites, des leaders des minorités religieuses, de nombreux diplomates étrangers dont l’ambassadeur des Etats-Unis, Francis J. Ricciardone et le Consul Général d' Israel, Moshe Kamhi, de nombreux acteurs de la société civile, des intellectuels, des chercheurs et plus de cinquante journalistes locaux et étrangers étaient présents.

Le chef de la communauté juive de Turquie Sami Herman et le Grand-Rabbin Ishak Haleva ont accueilli chaleureusement la décision de la chaîne TRT de diffuser Shoah. « Je pense que la présentation de Shoah à la télévision est une opportunité pour les futures générations d’apprendre l’Histoire directement de la bouche des victimes », a dit l’ambassadeur Ertan Tezgor. « L’antisémitisme est à l’origine de l’Holocauste et est aujourd’hui reconnu comme crime contre l’humanité », a-t-il ajouté.

Les commentateurs et intellectuels turcs ont réagi positivement à la présentation du film. « Les Turcs, pour la plupart, ont eu historiquement de très bonnes relations avec les communautés juives. Il n’empêche que, dans sa grande majorité, le public turc ignore complètement l’Histoire de la Shoah » a expliqué le très respecté Professeur Cengiz Aktar avant de déclarer que « montrer le film de Lanzmann à la télévision et toucher ainsi une très large audience est une sage décision et un événement majeur que l’on peut sans hésiter qualifier d’historique ».

Le directeur du Projet Aladin, Abe Radkin, qui est venu assister à la cérémonie à Istanbul, a rappelé que la diffusion de Shoah en Turquie était l’aboutissement de longs mois de négociation avec les autorités turques. « Cet événement aura de grandes répercussions dans le monde musulman et devrait contribuer de manière significative à nos efforts pour faire évoluer le point de vue trop souvent porté sur la Shoah par nombre d’Arabes et de Musulmans. A terme, cela devrait conduire à une meilleure connaissance et compréhension mutuelle entre Juifs et Musulmans », a-t-il expliqué.

En mars dernier, le Projet Aladin avait déjà organisé la diffusion du documentaire en Iran via la chaîne satellite Pars TV émettant depuis Los Angeles. Le film devrait prochainement être également présenté dans sa version arabe  sur une télévision satellite.

Contact Presse:

Julia Chardavoine

Projet Aladin

01 43 07 25 76

julia.chardavoine@projetaladin.org

8, rue de Prague

75012 Paris