Séance plénière de l'ITF à Liège du 10 au 14 Décembre 2012: L’ambassadeur turc, Ertan Tezgör fait l’éloge du partenariat avec le Projet Aladin


Le président de l’ITF, l'Ambassadeur Jan Deboutte a réuni les experts de l'ITF et les représentants des gouvernements partenaires pour discuter de leurs visions pour l'avenir. Le but de l'ITF est d'amener les responsables politiques et les dirigeants sociaux à réfléchir à la mémoire et la signification de la Shoah pour le bénéfice des citoyens des pays membres de l'ITF et de l'opinion publique internationale. La Turquie a actuellement le statut de pays observateur.

L’Ambassadeur Tezgör a évoqué les manifestations organisées l'an dernier à l’occasion de la Journée internationale de commémoration de la Shoah en 2012, lorsque, grâce au Projet Aladin, le réalisateur du célèbre documentaire Shoah, M. Claude Lanzmann s’est adressé au public par vidéoconférence à la suite de la diffusion de son documentaire sur la télévision publique. Le documentaire, sous-titré en turc par le Projet Aladin, a atteint un large public en Turquie et plus largement encore grâce à la retransmission par satellite.

Il a rappelé que le Projet Aladin a également soutenu la réalisation de Turkish passport, un documentaire turc sur le sauvetage de Juifs par des diplomates turcs, qui a reçu plusieurs récompenses dont une très récemment du "Festival du film juif Eye" en Israël. Ce documentaire a reçu le soutien du ministère turc des Affaires étrangères qui a fourni les documents d'archives.

Le sous-ministre des Affaires européennes de la Turquie, le sous-secrétaire de ce ministère et l'ambassadeur Tezgör ont participé au dîner de gala organisé récemment à Paris par le Projet Aladin, confirmant ainsi ses objectifs et idéaux: "Le Projet Aladin prévoit d'organiser plusieurs réunions l'année prochaine à İstanbul, l'une  sur les défis de la Shoah dans le domaine de l'éducation, l'une sur le dialogue interreligieux et une université d'été en Juillet réunissant des étudiants de confessions différentes. Nous saluons également le protocole d'accord signé entre l'UNESCO et l'Université Bahcesehir à Istanbul. Le Projet Aladin avait déjà organisé avec l'Université Bahçeşehir une conférence, à laquelle avait participé la Directrice générale de l'UNESCO, sur la contribution au système d'enseignement supérieur en Turquie des professeurs juifs qui avaient trouvé refuge en fuyant le nazisme ", a déclaré l'ambassadeur Tezgör lors de la session plénière de l'ITF.

Il a ajouté: «Nous voyons plus clairement la valeur ajoutée que la Turquie peut apporter aux objectifs de l'ITF. La Turquie, un pays avec une population majoritairement musulmane, a historiquement établi de bonnes pratiques qu'elle peut diffuser dans de nombreux pays en Afrique, au Moyen-Orient et en Asie – pays avec lesquels la Turquie a une affinité historique et culturelle. En d'autres termes, la Turquie a un potentiel pour développer l'esprit de la Déclaration de Stockholm à une plus large échelle ».