Pas de feu vert pour un film sur les Juifs d'Egypte


14/03/2013

Le film a été interdit par la Sécurité nationale», a déclaré au téléphone depuis New York, Amir Ramses le réalisateur du film Juifs d' Égypte. Interdit en Égypte, le film raconte la vie de membres de la communauté juive égyptienne dans la première partie du XXe siècle. Il devait être projeté dans trois cinémas mercredi, le 13 mars 2013. «Le patron du bureau de la censure a dit que la Sécurité nationale voulait voir une copie, et ils ont refusé sa diffusion» a expliqué le cinéaste.

Le réalisateur Amir Ramses décrit son film comme un documentaire sur l’Egypte cosmopolite au début du XXe siècle, dans lequel il s’interroge sur le pourquoi et comment les Juifs d’Égypte sont devenus, du jour au lendemain, des ennemis aux yeux des Egyptiens alors qu’auparavant ils vivaient dans une relative coexistence.

Le film est basé sur les témoignages de chercheurs, de personnalités politiques et des exilés Juifs égyptiens.

L’Egypte de jadis comptait une florissante communauté juive avant les hostilités entre l’Egypte et Israël. Selon certaines estimations plus de 65 000 Juifs vivaient en Egypte avant la création de l’Etat d’Israël en 1948, la plupart d’entre eux ont été contraint de fuir vers l’Europe et l’Occident. Certains se sont installés en Israël. Il ne resterait qu’une dizaine de Juifs Egyptiens, la plupart âgés, essentiellement dans le vieux Caire.

Aujourd’hui, les synagogues sont étroitement surveillées et sont principalement des sites touristiques. Elles font souvent l’objet d’interdictions de visites aux touristes étrangers.