L'Unesco condamne le concours de caricatures sur la Shoah organisé en Iran


16/05/2016

L'Unesco, l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture, a condamné le concours de caricatures sur le thème de l'Holocauste parrainé par l'Etat iranien et organisé en "réaction à la publication de caricatures du prophète Mahomet par l'hebdomadaire satirique français Charlie Hebdo", selon les organisateurs.

Le deuxième concours international de caricatures sur la Shaoh s'est ouvert samedi et devrait durer jusqu'à la fin du mois de mai à Téhéran. Le prix du concours passera par ailleurs de 11.000 euros à 46.000 euros.

"Une telle initiative, qui vise à parodier le génocide du peuple juif, une page tragique de l'histoire de l'humanité, ne peut que favoriser la haine et inciter à la violence, le racisme et la colère", a déclaré Irina Bokova, la directrice générale de l'Organisation.

"Ce concours va à l'encontre des valeurs universelles de tolérance et de respect, et va à l'encontre de l'action menée par l'Unesco pour promouvoir l'éducation de l'Holocauste, pour lutter contre l'antisémitisme et le déni", a-t-elle ajouté.

Selon les organisateurs, le but du concours n'est pas de nier l'Holocauste mais de mettre en évidence le "deux poids deux mesures" dans le monde, en référence au soutien du droit de caricaturer le prophète musulman Mahomet, dont la représentation est interdite dans l'islam.

Le Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou a indiqué dimanche au début de la réunion du conseil des ministres que "notre problème avec l'Iran ce n'est pas seulement sa politique de déstabilisation et d'agression dans la région, c'est aussi une question de valeurs: ce pays nie la Shaoh, ridiculise la Shoah, et prépare une nouvelle Shoah".

"Tous les pays doivent se mobiliser et condamner clairement tout cela, et c'est ce que j'ai dit hier (samedi) au secrétaire d'Etat américain (John) Kerry lors d'une conversation téléphonique", a également souligné le Premier ministre, selon un communiqué de son bureau.