Les juifs et les musulmans en Palestine et en Israël vivront-ils à jamais «par l’épée»?


 

Les juifs et les musulmans en Palestine et en Israël vivront-ils à jamais «par l’épée»?

Entretien avec Amnon Cohen sur son nouvel ouvrage : « Juifs et musulmans en Palestine et en Israël »

A l’occasion de la sortie de son ouvrage Amnon Cohen, Professeur à l’université hébraïque de Jérusalem, a partagé ses impressions avec nous.

Pour Amnon Cohen, « outre une description et analyse des hauts et des bas des relations entre juifs et musulmans en Terre Promise, ce livre pose surtout la question suivante : est-ce que le conflit est la seule forme de relation possible entre ces deux communautés, leur seule option ? »  

« Allons-nous toujours vivre par l’épée ? », ajoute-t-il en se référant à la Bible. Malgré les tensions qui ne finissent pas de s’exacerber, sa réponse est surtout historique : non, le conflit n’est pas la seule solution. Il rappelle à cet effet que la coexistence pacifique de ces deux communautés a été une réalité sous l’empire Ottoman.

C’est dans ce cadre-là que la collection « histoire partagée » peut –et doit- être une histoire de coexistence racontée par les membres des communautés juive et musulmane. « Mon livre ne s’adresse pas qu’à un lectorat de spécialistes et d’historiens. Au contraire, il s’adresse surtout aux jeunes générations. C’est à elles de faire changer les choses, autant sur un plan politique que culturel. Elles ne devraient pas se laisser submerger par les rubriques d’évènements horribles du quotidien- qui laissent en effet très sceptique- mais plutôt se pencher sur les racines culturelles qui ont façonné l’histoire de ces peuples vivant côte à côte. Cela devrait constituer la recette pour un avenir meilleur », continue-t-il.

Dans un milieu où les livres historiques sur la Palestine et Israël ne manquent pas, M. Cohen a su mettre son ouvrage en valeur. « Pendant des années j’ai eu la permission d’assister aux tribunaux islamiques de Jérusalem et de parcourir dans leurs archives les documents originaux en arabe et en turc sur les quatre siècles de Palestine Ottomane. Ce qu’il en sort est plus que « spécial ». C’est une percée dans notre connaissance et nous permet de réévaluer la vie des Juifs et des Arabes dans une ambiance musulmane. »

Pour M. Cohen, il est temps que les deux parties à ce conflit politique comprennent la logique historique qui a prévalue entre la France et l’Allemagne ou même entre le Royaume-Uni et l’Irlande du nord- pour citer deux exemples parlants d’inimitié générationnelles. « La réalité telle que décrite dans les quatre cent ans de coexistence pacifique entre les croyants de deux cultures devrait encourager les leaders de chacune des communautés à embraquer dans une nouvelle ère : l’ère du compromis et de compréhension mutuelle ».

Cet ouvrage, ainsi que « Juifs et musulmans en Algérie », sont les premiers d’une série de douze nouveaux livres consacrés à l’histoire des juifs et musulmans en terre d’Islam. Deux autres ouvrages sur le Maroc et la Tunisie sont prévus pour la rentrée. La collection « Histoire partagée » invite également les lecteurs à redécouvrir l’histoire de ces relations millénaires en Espagne andalouse, en Egypte, en Libye, au Yémen, en Turquie, en Iran, en Irak, au Liban et en Syrie. La collection est dirigée par l’historien reconnu Michel Abitbol et un comité éditorial présidé par le Professeur Abdou Filali-Ansary du Maroc veille à sa réalisation.