«LES HOMMES LIBRES» d’Ismaël FERROUKHI


Organisée par le Projet Aladin et en présence de nombreuses personnalités, cette projection a été précédée de l’intervention d’Anne-Marie Revcolevschi, Présidente du Projet Aladin qui a rappelé ses objectifs: transmettre la connaissance de l'Histoire, porter les valeurs de respect d'autrui, de courage et de fraternité, lorsque sont en jeu plus particulièrement les relations judéo-musulmanes.

La soirée était animée par le journaliste Ivan Levai qui a noté que l’actualité politique internationale jetait une ombre sur le message du film et le sens de l’action du Projet Aladin mais que les péripéties du moment ne devaient pas entacher l’action des hommes de bonne volonté. Il a illustré son propos par la célèbre citation d’Antonio Gramci : « il faut opposer au pessimisme de l’intelligence l’optimisme de la volonté.»

Après la projection du film qui a suscité des applaudissements nourris du public, le débat fut animé par Ivan Levai avec la participation de Fatiha Benatsou, préfète à l’Egalité des chances du Val d’Oise, André Azoulay, conseiller du Roi du Maroc ; Benjamin Stora, historien et Professeur des Universités ; Serge Klarsfeld, avocat et historien ;  Ghaleb Bencheikh, théologien et président de la conférence mondiale des religions pour la paix et Ismaël Ferroukhi le réalisateur.

Ismaël Ferroukhi a expliqué ce qui l’avait amené à réaliser ce film : un article paru dans le Nouvel Observateur mentionnant que la Mosquée de Paris aurait caché des résistants et des Juifs durant la Seconde Guerre mondiale.

André Azoulay  a insisté sur le rôle protecteur  à l’égard des Juifs, de la monarchie chérifienne et de Mohamed V pendant la Deuxième Guerre mondiale et l’histoire qui reste à écrire sur cet aspect de la réalité.

Benjamin Stora a évoqué le rôle des maghrébins résistants dans le Paris occupé.

Serge Klarsfeld a mentionné que sa mère avait utilisé une identité algérienne pour se cacher  à l’époque et que ce film illustrait bien une réalité, une histoire vraie.

Un débat intéressant s’en est suivi malgré l’heure tardive.

Le film devrait être sur les écrans le 28 septembre, allez le voir !