Le Projet Aladin reçu par le Congrès américain


Anne-Marie Revcolevschi, présidente du Projet Aladin ; Jacques Andréani, ancien Ambassadeur de France à Washington et président du Comité de conscience du Projet Aladin ; Samuel Pisar, auteur et ancien déporté ; le grand Mufti de Bosnie, Mustafa Ceric ainsi que le directeur exécutif du Projet Aladin, Abe Radkin, ont été invités par la commission des Affaires étrangères du Congrès pour s’entretenir des différents programmes éducatifs et culturels initiés par le Projet Aladin pour lutter contre l'intolérance et promouvoir la connaissance de l’autre par le biais de la traduction en arabe, en persan et en turc de documents ayant trait à l’Histoire.

Dans son allocution d'ouverture, la présidente de la commission Ileana Ros-Lehtinen a souligné l'importance de promouvoir l'éducation de l'Holocauste, notamment dans la langue de l’autre et a salué le travail de sensibilisation du Projet Aladin dans ce domaine, ainsi que ses efforts pour favoriser de meilleures relations interculturelles.

Howard L. Berman, président du groupe démocrate au sein de la commission, a décrit le travail du Projet Aladin comme «indispensable», tandis que Gary Ackerman, membre influent de la commission, a qualifié les personnes impliquées dans cette entreprise de «héros humanitaires.»

 Après les allocutions des différentes personnalités présentes, la présidente a conclu la séance par ces mots : « Votre entreprise louable mérite le plein appui des États-Unis.»