Le Premier ministre chinois rend hommage à Auschwitz aux victimes de l'Holocauste


28/04/2012

Au dernier jour "privé" de sa visite en Pologne, M. Wen a visité Cracovie, l'ancienne capitale royale polonaise. Il est ensuite allé à Oswiecim, à 80 km de Cracovie, pour déposer une couronne de fleurs jaunes et rouges devant "le mur des fusillés" sur le site d'Auschwitz, lieu symbole de l'extermination des Juifs.

M. Wen et la délégation chinoise sont passés à pied sous le portail avec l'inscription tristement célèbre "Arbeit macht frei" (Le travail rend libre) et ils ont visité le musée d'Auschwitz, où est exposé ce qui subsiste de ses chambres à gaz et de ses fours crématoires, a constaté un journaliste de l'AFP.

"Le malheur d'Auschwitz, c'est un malheur pour l'humanité tout entière", a déclaré M. Wen après la visite. "Cette histoire nous apprend que nous devons nous opposer à la guerre, à la discrimination et aux crimes, pour protéger la liberté, la sécurité, le bonheur et la dignité humaine", a-t-il ajouté.

Quelque 1.100.000 personnes, dont environ un million de Juifs, ont été tuées entre 1940 et 1945 à Auschwitz-Birkenau. De 70.000 à 75.000 Polonais non juifs y ont péri, ainsi que 21.000 Roms, 15.000 prisonniers de guerre soviétiques et 10.000 à 15.000 autres détenus, dont des résistants, selon les données du musée d'Auschwitz.

Le Premier ministre chinois a participé jeudi à un forum économique réunissant à Varsovie seize Premiers ministres d'Europe centrale et de l'Est, 450 entreprises de la région et 300 venues de Chine.