Le Parlement européen rend hommage aux victimes de l’Holocauste


Députés européens, représentants du culte juif et responsables politiques se sont retrouvés au Parlement ce mercredi 25 janvier à l’occasion de la journée internationale de commémoration de l’Holocauste, qui sera célébrée vendredi. Qualifiant la Shoah de « pire tragédie de l’histoire européenne », le Président du Parlement Antonio Tajani a souligné que « se souvenir n’est pas seulement un acte de commémoration, c’est aussi un processus essentiel pour éviter de répéter les même erreurs ».

Au cours de la cérémonie, Antonio Tajani a exprimé son inquiétude face aux crimes de haine qui continuent d’être commis contre les Juifs en Europe. Il a souligné l'importance de « se souvenir des terribles erreurs du passé pour pouvoir se rappeler que l'Europe a toujours su tirer les leçons de l'histoire et se diriger ainsi vers un avenir fondé sur la liberté, la démocratie et le respect de la dignité humaine ».

Le président du Congrès juif mondial, Moshe Vyacheslav Kantor, a déclaré : « Nous, les juifs d’Europe, souhaitons rester ici et demeurer fidèles à ce continent comme cela a toujours été le cas. Nous comptons sur l’Europe pour qu’elle continue à faire preuve de loyauté à notre égard, de loyauté à l'égard de l’idée que les juifs ont un futur ici ».

L’ambassadrice de l’UNESCO pour l’enseignement de l’Holocauste Beate Klarsfeld, qui a joué un rôle dans la chasse aux nazis après la Seconde guerre mondiale, est revenue sur la spectaculaire transformation de l’Allemagne après 1945. Elle a également dénoncé un regain de racisme et de xénophobie en lien avec la crise migratoire que traverse actuellement l’Europe. « Chacun de nous doit rester vigilant, et s’investir dans l’engagement citoyen », a-t-elle expliqué.

Tony Blair, ancien Premier ministre britannique et Président du Conseil européen pour la tolérance et la réconciliation, était également présent lors de la cérémonie. Il a décoré le réalisateur russe Andrei Konchalovsky de la médaille de la tolérance pour son film « Paradis » qui relate la relation entre un prisonnier de camp de concentration et un officier SS.