“LE PAIN DE MON VOISIN”


Le Président du Parlement européen, Martin Schulz, et le Président de la Fondation Anna Lindh, André Azoulay, ont inauguré le samedi 6 avril une exposition euro-méditerranéenne sur la thématique du pain, organisée à Marseille par le Projet Aladin en partenariat avec la Banque Alimentaire des Bouches du Rhône et l'ONG locale Familles Méditerranéennes.

Dans toute la région euro-méditerranéenne, qu’il s’agisse d’une personne du Moyen-Orient ou d’Europe, d’un Tunisien, d’un Italien ou d’un Danois ; qu’il s’agisse d’une personne de culte musulman, juif ou chrétien,  le pain a un rôle central pour tous non seulement en tant que base du régime alimentaire mais aussi dans la culture, la littérature populaire et la religion. L'objectif de l'exposition est de montrer que cet aliment universellement traditionnel et symbolique peut rassembler les peuples et les cultures.

Avec plus de 30 types de pain différents d'Europe, d'Afrique du Nord et du Moyen-Orient, "Le Pain De Mon Voisin» s'est immédiatement avéré être un franc succès auprès des 1000 invités du cocktail ouvert par Stefan Füle, le Commissaire européen à l’Elargissement et à la Politique européenne de voisinage, à l'occasion du Forum Méditerranéen  de la Fondation Anna Lindh. Le forum a réuni des dirigeants d'ONG et des militants de la société civile des 44 États membres de l'Union pour la Méditerranée.

Abe Radkin, Directeur Exécutif du Projet Aladin, a été rejoint par Jacques Ansquer, Président de la Banque Alimentaire des Bouches du Rhône, et Alain Billon, Président de Familles Méditerranéennes, pour souhaiter la bienvenue aux dignitaires en visite dont  Jean Roatta, Député européen et Vice-président de la Sous-commission « droits de l'homme », Mustapha Ben Jaafar, Président du Parlement tunisien, Mohamed Cheikh Biadillah, Président de la Chambre marocaine des conseillers, Serge Telle, Chef de la délégation interministérielle à la Méditerranée, Michel Vauzelle, Président du conseil régional de Provence -Alpes-Côte-d'Azur et Marie-Arlette Carlotti, Ministre déléguée aux Personnes handicapées et à la Lutte contre l'exclusion.


De grands panneaux en anglais et en français fournissaient des informations relatives à l'histoire, aux traditions et aux recettes du pain en Europe, au Maghreb et au Moyen-Orient, ainsi qu’au rôle joué par le pain dans les cultures de ces différentes régions.

Martin Schulz et Stefan Füle ont félicité les organisateurs pour leur utilisation du pain comme un moyen de construire des ponts entre les cultures, alors que des centaines d'invités goûtaient les différents pains et discutaient avec les exposants de l’importance de cet aliment séculaire comme symbole du rapprochement interculturel.

L'exposition a par ailleurs été complétée par une dimension littéraire: la plupart des visiteurs, y compris le Président du Parlement européen, Martin Schulz, ont écrit quelques mots sur ce que le terme «pain» leur inspirait après avoir visité l'exposition.

******

 

APPERCU DE L’EXPOSITION "LE PAIN DE MON VOISIN "

 Moyen-Orient

“Celui qui a du pain a tout le bonheur”

 (Proverbe égyptien)


Au Moyen-Orient, là où il a été inventé il y a des milliers d'années, le pain a un caractère sacré. Les Egyptiens nomment le pain ‘aysh, ce qui signifie« la vie elle-même ». Dans le monde arabe, si un morceau de pain tombe sur le sol, quelqu’un le ramassera, l'embrassera et le mettra sur la table. Le pain arabe existe sous de nombreuses tailles et formes, avec des textures variées. Sans aucun doute, la mère de tous ces pains est la pita : il s’agit de loin du pain le plus populaire et le plus répandu au Moyen-Orient. Le pain pita, comme tous les types de pains au Moyen-Orient, est généralement tendre et souple.

 

Maghreb

“Si l’on vous jette des pierres, renvoyez du pain”

(Proverbe tunisien)

Au Maghreb, le pain est un des éléments clés de tout régime alimentaire et il est traditionnellement considéré comme un don de Dieu. Un vieux proverbe marocain dit : «débrouillez-vous avec du pain et du beurre jusqu'à ce que Dieu envoie du miel». Ce proverbe ancien affirme qu'il y a du pain pour tous les groupes d'Afrique du Nord. Bien que le pain de boulangerie puisse être acheté dans la plupart des quartiers, de nombreuses familles au Maghreb préparent encore leur propre pain en le faisant cuire dans des fours communs extérieurs, dans la rue. Comme il est traditionnellement dit en Algérie, « celui qui rompt son pain avec les autres, les autres le rompront avec lui."

 

Europe

“Je suis en bon terme avec l'ami qui mange son pain avec moi

(Proverbe portugais)


Les  nombreuses variétés de pain présentes en Europe constituent un régal de différents grains et saveurs, de textures et couleurs variées. En fait, presque chaque pays a ses propres types de pain nationaux qui sont intensément célébrés. L'importance toute particulière conférée au pain sur le continent européen se comprend rapidement lorsque l’on regarde les racines spirituelles de l'Europe moderne. En outre, contrairement à de nombreux autres aliments, le pain n’a jamais été une denrée réservée aux gens riches et constitue donc un élément unificateur de la société. D'un point de vue historique, le pain a toujours été un aliment de base pour tous car les ressources nécessaires sont à faible coût. Il s’agit également du résultat d’un travail d'équipe, nécessitant une synergie entre les éléments de base de la vie terrestre : il faut de l’eau et de la terre (pour faire pousser les céréales), du feu (pour la cuisson) et du travail humain. Il n'est donc pas étonnant que les Européens parlent de «gagner son pain»  pour dire « gagner sa vie ».