Le Musée du Patrimoine judéo-marocain rouvre ses portes à Casablanca


22/03/2013

Il s’agit du seul musée juif du monde arabe, créé en 1997 à Casablanca par Simon Lévy, avec l’aide de la communauté juive de la ville et du conseil des Communautés juives du Maroc.

Le Musée du Judaïsme marocain a réouvert ses portes jeudi dernier en présence de plusieurs ministres marocains, de l’ambassadeur des Etats-Unis Samuel Kaplan et de nombreuses personnalités de la communauté juive locale. Dans une ambiance chaleureuse, une atmosphère qui sent l’encens et la fleur d’oranger, sur les rythmes des notes de musique produite par un violoniste, les visiteurs ont pu admirer des caftans marocains brodés de fils d’or, des bijoux, des tapis qui datent de centaines d’année et divers objets du patrimoine culturel marocain. 

Pour concourir à la tolérance

Le musée est devenu non seulement un conservatoire de la culture et de la civilisation juive marocaine mais également un lieu de rencontre avec l’ensemble de la société civile marocaine, toute composante confondue. «L’objectif : diffuser et faire connaître le patrimoine juif, un élément essentiel du patrimoine marocain», explique Serge Berdugo, président du conseil d’administration de la fondation du patrimoine culturel judéo-marocain. Une nouvelle programmation des activités a été établie et aura lieu tout au long de l’année afin d’attirer beaucoup de visiteurs. Les programmes seront destinés aux écoles musulmanes, juives, chrétiennes et autres. Les personnes de tout âge pourront ainsi en apprendre plus sur la civilisation marocaine faite de tolérance et de rapports humains.