La négation de l’Holocauste, le plus grand succès de son mandat selon Ahmadinejad


08/08/2013

Lever le masque sur le " conte de fées" de l'Holocauste est l'une des plus grandes réalisations du président iranien Mahmoud Ahmadinejad au cours de ses deux mandats, aurait affirmé le principal intéressé au cours d’un discours donné dimanche devant des journalistes de l'Agence de presse iranienne Fars, et dont le quotidien israélien Haaretz a rapporté la teneur. «C'était un sujet qui était tabou et dont personne ne voulait que l’on parle en Occident », aurait-il déclaré, ajoutant qu’il avait eu assez de courage pour aborder la question. « Cela a brisé la moelle épinière du régime capitaliste occidental », aurait-il estimé.

Depuis qu’il a accédé à la présidence pour la première fois après les élections de 2005, Ahmadinejad a continuellement menacé de détruire Israël et il a estimé que l'Holocauste – au cours duquel six millions de Juifs ont été exterminés - était un « conte de fées ». Ses propos ont été accueillis avec incrédulité et ils ont été condamnés dans le monde entier.

Le nouveau président de l'Iran, Hassan Rohani, a estimé que les discours anti-israéliens d'Ahmadinejad relevaient d’une « rhétorique de haine » qui avait mené le pays au bord de la guerre.

Selon Haaretz, Ahmadinejad aurait également déclaré au cours d’une cérémonie organisée à Téhéran en son honneur que son nom était « désormais populaire partout dans le monde », et qu’il s’agissait d’un succès de sa politique étrangère qui avait permis d’améliorer l'image de l'Iran dans le monde. «J'avais deux missions», a-t-il déclaré. « Je devais construire l’Iran et améliorer le monde », ajoutant que les deux objectifs étaient inséparables.