Jérusalem : le pape François devant le Mur des Lamentations


26/05/2014
 

Le pape François s'est recueilli ce lundi matin devant le Mur des Lamentations, lieu le plus saint du judaïsme, dans la vieille ville de Jérusalem. le souverain pontifr, qui s'est approché seul du Mur, y a posé une main durant plusieurs minutes de silence avant de lire hors micros un message qu'il a ensuite placé dans une enveloppe puis glissé entre deux pierres, comme le font traditionnellement les juifs. 

Selon la radio publique israélienne, il y était écrit : «Je suis venu ici pour prier Dieu afin qu'il fasse régner la paix». Puis il a remis la feuille dans l'enveloppe qu'il a déposée dans la fente du mur, comme l'avaient fait ses prédécesseurs Jean Paul II en 2000 et Benoit XVI en 2009, et comme le font traditionnellement les juifs. 

Le pape a ensuite embrassé fraternellement le rabbin Abraham Skorka et le professeur musulman Omar Abboud, tous deux de proches amis argentins de Buenos Aires qui l'accompagnent durant le voyage de trois jours en Terre Sainte. Une courte séquence montre les trois hommes représentant les trois relations monothéistes et quelque 3 milliards de fidèles, se tenant ensemble affectueusement par le bras.
 
Accompagné par le Premier ministre Benjamin Netanyahu, le pape a fait une étape surprise au mémorial des victimes israéliennes d' à Jérusalem avant de se rendre au mémorial de Yad Vashem, érigé en souvenir de l'extermination de six millions de juifs dans les camps nazis. Avant de rallumer la flamme du mémorial, de déposer une couronne de fleurs, et de saluer des survivants de l'Holocauste, le souverain pontife a dénoncé «la tragédie incommensurable» de la Shoah et «l'abîme» qu'elle a constitué pour l'humanité.

Le pape François est attendu ensuite au cimetière du Mont Herzl, où est vénérée la mémoire du fondateur du sionisme, Theodor Herzl. 

«Travailler ensemble pour la justice et la paix»

Plus tôt ce lundi matin, le pape s'est rendu sur l'Esplanade des Mosquées, où il a exhorté les musulmans, chrétiens et juifs à «travailler ensemble pour la justice et la paix». Cette Esplanade, que les musulmans appellent le «Noble sanctuaire» et les juifs «Mont du Temple», est un lieu saint pour l'islam comme pour le judaïsme. «Respectons-nous et aimons-nous les uns les autres comme des frères et des soeurs ! Apprenons à comprendre la douleur de l'autre ! Que personne n'instrumentalise par la violence le Nom de Dieu ! Travaillons ensemble pour la justice et pour la paix». Le pape a lancé cet appel à refuser toute violence et intolérance au nom de Dieu, devant le grand conseil musulman, en réponse au message d'accueil du grand mufti, cheikh Mohammed Hussein. 

Le pape est entré brièvement dans la magnifique mosquée du Dôme du Rocher et avait traversé à pied la grande esplanade. «Nous ne pouvons jamais nous estimer autosuffisants, maîtres de notre vie ; nous ne pouvons pas nous limiter à rester fermés, sûrs de nos convictions. Devant le mystère de Dieu, nous sommes tous pauvres, nous sentons que nous devons être prêts à sortir de nous-mêmes, dociles à l'appel que Dieu nous adresse, ouverts à l'avenir que Lui veut construire pour nous».