« Il est indispensable de remettre l’histoire des juifs et des musulmans dans son contexte pacifique »


 

 

 

L’historienne Lucette Valensi à l’occasion de la sortie de son nouveau livre :

« Il est indispensable de remettre l’histoire des juifs et des musulmans dans son contexte pacifique »

A l’occasion de la publication de son ouvrage « Juifs et musulmans en Algérie », Lucette Valensi, historienne et spécialiste de l’histoire sociale et culturelle de l’islam méditerranéen, a partagé sa grande joie avec le Projet Aladin.

« Ce livre est d’autant plus important aujourd’hui qu’il traite d’un sujet hautement polémique. Les relations entre juifs et musulmans alimentent beaucoup de conflits à travers le monde, notamment l’israélo-palestinien au Moyen-Orient. Mais même ici, dans certains quartiers et certaines villes françaises, on peut sentir une tension croissante entre ces deux communautés. Aujourd’hui plus que jamais il est nécessaire de mettre l’accent sur des points plus positifs, comme sur l’histoire commune partagée par ces deux religions. »

Et c’est dans cette perspective que son livre a vu le jour, pour que « les gens apprennent » et qu’ils puissent « tout remettre en perspective ». Car, selon l’auteure, il est indispensable de remettre l’histoire des juifs et des musulmans dans son contexte pacifique. Et c’est bien là que réside toute l’originalité de son ouvrage : il ne se concentre pas sur l’histoire de chacune des religions mais plutôt sur les relations entre elles et leur épanouissement simultané en terre algérienne. « Les hommes ont été nourris d’idées simplistes », autant sur les juifs que sur les musulmans, et ce livre œuvre à rétablir une vision objective sur ces relations interreligieuses et à revenir sur une longue tradition de cohabitation et d’échanges.

Cet ouvrage, ainsi que « Juifs et musulmans en Palestine et en Israël », sont les premiers d’une série de douze nouveaux livres consacrés à l’histoire des juifs et musulmans en terre d’Islam. Deux autres ouvrages sur le Maroc et la Tunisie sont prévus pour la rentrée. La collection « Histoire partagée » invite également les lecteurs à redécouvrir l’histoire de ces relations millénaires en Espagne andalouse, en Egypte, en Libye, au Yémen, en Turquie, en Iran, en Irak, au Liban et en Syrie. La collection est dirigée par l’historien reconnu Michel Abitbol et un comité éditorial présidé par le Professeur Abdou Filali-Ansary du Maroc veille à sa réalisation.