Habib Kazdaghli: «Je suis fier de continuer le combat pour une Tunisie moderne»


03/05/2013

C'était un dossier emblématique du bras de fer entre laïcs et islamistes en Tunisie. Le procès du doyen de la faculté de lettres de la Manouba, Habib Kazdaghli, était poursuivi par deux étudiantes portant le niqab qui avaient mis à sac son bureau. L'une d'elles avait été exclue de la faculté pour avoir porté le voile intégral en cours, et elle accusait le doyen de l'avoir giflée. Au terme de ce long procès, le doyen a finalement été acquitté le jeudi 2 mai et les deux étudiantes ont été condamnées pour atteinte aux biens d'autrui et préjudice à un fonctionnaire dans l'exercice de ses fonctions.

Habib Kazdaghli se dit soulagé et heureux qu'à travers ce dossier justice ait été rendue à l'université et à tous ceux qui croient à une « Tunisie moderne ».