Conférence internationale sur la montée de l'extrémisme et les leçons de l'Holocauste


Conférence internationale sur la montée de l'extrémisme et les leçons de l'Holocauste 

Azerbaïdjan, 5 mai 2017

 

La directrice générale de l'UNESCO, Irina Bokova, a ouvert une conférence novatrice à Bakou (Azerbaïdjan) en présence des dirigeants politiques et religieux ainsi que des historiens, universitaires, éducateurs d'Europe, d'Afrique, d'Amérique du Nord,  d’Israël et du Moyen-Orient afin de débattre de la montée de l'extrémisme et de l'intolérance, et des modalités de l’enseignement des tragédies humaines comme l'Holocauste dans l’objectif d’améliorer les relations interculturelles.

Cette conférence a été organisée par le Projet Aladin, une ONG basée à Paris qui œuvre pour la promotion des relations interculturelles, en partenariat avec l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), à la mémoire de Samuel Pisar, survivant de l’Holocauste et voix puissante pour la paix et l'amitié entre les peuples et les cultures. Judith Pisar, son éponse, lui rendra également hommage lors de cette conférence. Des manifestations similaires ont déjà eu lieu à Istanbul et à Dakar.

Mustafa Ceric, Grand Mufti émérite de Bosnie-Herzégovine; Bakthiar Amin, ancien ministre des droits de l'homme en Irak; Zalmay Khalilzad, ancien ambassadeur des États-Unis auprès des Nations Unies; Dr. Leah Pisar, membre du Conseil de sécurité nationale àl a Maison-Blanche de Bill Clinton; Dorit Novak, directrice générale de Yad Vashem; Ephraim Sneh, ancien ministre israélien et Prof. Steven Katz, conseiller académique de l'International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA) y participeront également.

La délégation d’Azerbaïdjan a été dirigée par Dr Kemal Abdullayev, l'autorité principale du pays sur les relations interculturelles et interreligieuses. L'historien, Jabi Bahramov, de l'Académie nationale des sciences d'Azerbaïdjan, était également présent; ainsi que Dr. Azad Rzayev, chef du département de l'Université d'Etat de Bakou; Dr. Firdovsiya Ahmadova, chef du département d'histoire de l'Académie des administrations publiques et Dr. Shikar Qasimov, responsable du département d'histoire de l'Université technique d'Azerbaïdjan. Les dirigeants des communautés musulmanes, juives et chrétiennes en Azerbaïdjan participeront également aux discussions.

« Au moment où l'Europe est confrontée au spectre de l'extrémisme et de l'intolérance, la conférence de Bakou montre que les dirigeants politiques, culturels et communautaires peuvent se réunir pour prendre acte des leçons de l’histoire » Abe Radkin, directeur Exécutif du Projet Aladin.

L'évènement a été rendu possible grâce à la coopération du Centre international de multiculturalisme de Bakou, au soutien de la Claims Conference de New York et de l'International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).