Le séminaire organisé pour des universitaires turs à Yad Vashem se termine avec succès


 

Une quinzaine d’universitaires turcs ont participé à un séminaire exceptionnel organisé conjointement par le Projet Aladin et Yad Vashem la semaine dernière à l’école internationale de Yad Vashem pour des études sur la Shoah.

Le séminaire était adapté spécifiquement pour les professeurs et chargés de cours des universités de Turquie. C’était un séminaire d’études sur la Shoah, spécialement destiné aux professeurs des universités turques. C'était la première de son genre et faisait suite à une conférence sur l’enseignement de la Shoah qui a eu lieu en Turquie à l’Université de Galatasaray à Istanbul en octobre dernier. Ce séminaire est une initiative conjointe de Yad Vashem et du Projet Aladin, et a bénéficié du soutien de l’International Holocaust Remembrance Alliance (IHRA).

 « Je me réjouis que des universitaires de toutes les universités à travers la Turquie participent à ce programme et c’est un privilège de le faire en partenariat avec Yad Vashem et Avner Shalev. Nous allons poursuivre nos efforts pour introduire l’enseignement de la Shoah dans d’autres parties du monde musulman avec quatre autres conférences prévues à Bakou ( Azerbaïdjan), Astana ( Kazakhstan), Dakar ( Sénégal) et Rabat ( Maroc) », a déclaré Anne Marie Revcolevschi, la Présidente du Projet Aladin lors de son discours d’ouverture.

L’ambassadeur Ertan Tezgor, à la tête de la délégation turque auprès de l’International Holocaust Remembrance Alliance ; Ibrahim Bukel, qui est en charge de l’élaboration des manuels scolaires pour le Ministère turc de l’Education et le professeur Umut Uzer  de l’Université Technique d’Istanbul, ont largement contribué à la mise en œuvre de ce projet.

Pendant le séminaire d’une semaine à Yad Vashem, qui s’est ouvert le 22 juin, les 15 universitaires turcs ont participé à des visites approfondies des musées, des archives et des monuments de Yad Vashem, ainsi qu’à des discussions avec d’éminents historiens et spécialistes dans le domaine de l’histoire, de la recherche et de l’enseignement de la Shoah. Les participants, dont la plupart sont docteurs en histoire, en science politique et en relations internationales, avaient déjà participé à la première conférence sur l’enseignement de la Shoah organisée par le Projet Aladin à Istanbul en octobre dernier.

Yad Vashem et le Projet Aladin ont l’intention d’organiser un séminaire complémentaire plus tard dans l’année, afin d’envisager des projets concrets pour enseigner la Shoah en Turquie.

« Nous nous réjouissons d’accueillir cet impressionnant groupe d’universitaires dans notre Ecole Internationale d’Etudes sur la Shoah », a dit Avner Shalev, président de Yad Vashem. «  Compte tenu de l’importance de la société turque au sein du monde musulman, c’est une étape importante. Nous constatons à Yad Vashem, un intérêt pour la Shoah qui traverse les pays, les religions et les langues, et nous sommes prêts à faire face aux défis à venir. »