Le ministre marocain de la Culture visite le stand des livres d’Aladin à Casablanca


 

 

Les livres en arabe du Projet Aladin sur la Shoah et plusieurs ouvrages sur différents aspects des relations judéo-musulmanes ont été exposés en avril 2013 à la Foire internationale du livre de Casablanca par les éditions « La Croisée des Chemins ». Le ministre marocain de la Culture, Mohamed Amine Sbihi, a visité le stand des livres d'Aladin le jour de l’ouverture de la Foire.

La Foire internationale du livre de Casablanca, la plus prestigieuse et populaire au Maghreb a été inaugurée officiellement le 29 mars par le Prince Moulay Rachid, en présence de 750 exposants. Plus d’un million et demi de Marocains se rendus à la Foire.

Grâce au partenariat établi entre le Projet Aladin et l’éditeur marocain « La Croisée des Chemins », les neuf livres du Projet Aladin sur la Shoah ont été exposés et vendus sur le vaste stand de la maison d’édition, situé au centre de la foire.

L’une des stations les plus écoutée de la radio nationale, Luxe Radio, a annoncé la présence de ces livres à la Foire. Abdelkader Retnani, fondateur et président de « La Croisée des Chemins », a informé les journalistes marocains que les livres étaient présentés dans le cadre d’un effort plus large visant à sensibiliser le public dans le monde arabe à l’histoire de la Shoah, et à sensibiliser le monde occidental à des aspects peu connus des cultures et civilisations arabes.

Ces livres en arabe sur la Shoah et les Juifs, spectacle inhabituel dans le monde arabo-musulman, ont suscité beaucoup d’intérêt auprès des centaines de Marocains venus chaque jour visiter le stand de « La Croisée des Chemins ». Le Journal d’Anne Frank s’est révélé particulièrement populaire auprès des jeunes, tandis que les universitaires et intellectuels ont montré plus d’intérêt pour les livres de Primo Levi, Claude Lanzmann et Raul Hilberg notamment.