Dr Aly El-Samman condamne l’attentat de Nice


 Le Dr Aly El-Samman, penseur et pionnier du dialogue interreligieux dans le monde arabe et président de l’union internationale pour le dialogue judéo-islamo-chrétien et l’éducation de la paix exprime sa compassion pour toutes les victimes, leurs familles en détresse, sans oublier tous les drames causés par cette folie meurtrière qui souffle autour du bassin méditerranéen.

La France de nouveau a été frappée par la « barbarie terroriste ».  Le soir du 14 juillet, jour de la fête annuelle nationale qui célèbre l’avènement de la Révolution et la devise de son combat « liberté égalité, fraternité », à Nice, alors que le feu d’artifice tiré à partir de la mer se terminait, un camion fou surgit sur la promenade des Anglais en fonçant sur la foule des familles niçoises et des touristes de toutes origines et croyances venues participer à la fête avant que sa course soit stoppée par les policiers qui abattirent  le conducteur, un jeune tunisien de 30 ans, père de 3 enfants. Le bilan est tragique : 84 morts, 202 blessés dont 52 en urgence absolue.  L’attentat a été revendiqué par DAECH.

L’ADIC exprime sa compassion pour toutes les victimes, leurs familles en détresse, sans oublier tous les drames causés par cette folie meurtrière qui souffle autour du bassin méditerranéen.

Notre association, dont la mission a été successivement de promouvoir le Dialogue entre musulmans et chrétiens (1989) puis avec les juifs (1995) et depuis 2010 entre les cultures et les religions ainsi que l’Education à la Paix, salue les nombreuses initiatives - signes d’espérance-qui partagent cette vision pour une «coexistence active » entre les hommes.