Décès de l’historien Gilles Veinstein


07/02/2013

Historien français, le grand turcologue Gilles Veinstein est décédé le 5 février 2013. Né le 18 juillet 1945 à Paris, il commence ses études au lycée Louis-le Grand avant d’entrer à l’ENS. C’est durant ces années à la rue d’Ulm qu’il suit les cours d’histoire de la Sorbonne. Agrégé et diplômé de l’École nationale des langues orientales vivantes, il devient chef de travaux à l'EPHE (Ecole pratique des hautes études) à la VIe section en 1972 avant d'être maître-assistant en 1977 et enfin maître de conférences à l'École des hautes études en sciences sociales (l’ancienne VIe section qui s’est autonomisée de l'École pratique).

À partir de 1986, il est directeur à l'École des hautes études en sciences sociales. L'année 1999 marque la consécration de sa carrière avec son élection au Collège de France à la chaire d’histoire turque et ottomane. Son œuvre scientifique est considérable. Il a en particulier contribué au classique Histoire de l'Empire ottoman sous la direction de Robert Mantranaux éditions Fayard paru pour la première fois en 1989 et a rédigé de nombreux articles de vulgarisation dans la revue l’Histoire.