Bus d'imams contre la haine :«Le vrai visage de l'islam, c'est la paix, il nous faut parler»


30 juin 2017

Kamel Omrane, imam tunisien prend part au voyage en bus à travers les villes européennes touchées par les attentats, organisé par Marek Halter et l'imam de Drancy Hassen Chalghoumi.

Mohamed Taha Sabri, 51 ans, imam à Berlin, montera à bord du bus contre la haine terroriste. «Cette initiative prouve que les imams et les mosquées sont prêts à lutter contre les criminels qui sèment la peur malheureusement au nom de l'islam», explique ce Tunisien arrivé en Allemagne en 1989.

Il voit dans cette démarche l'opportunité d'offrir «une contre-image à celle donnée par les terroristes» en prônant les valeurs d'une «religion de paix et de vivre-ensemble». Il s'inquiète de la montée de l'islamophobie. «La haine contre l'islam et les musulmans est en croissance non seulement en Allemagne mais aussi en Europe», regrette-t-il, dénonçant, entre autres, les partis politiques d'extrême droite. Avec sa mosquée, il avait «organisé un rassemblement de tristesse» pour rendre hommage aux victimes de l'attentat de Berlin en décembre dernier, devant l'église du Souvenir où le véhicule du terroriste avait fini sa course folle.

Faire de la pédagogie

Kamel Omrane, professeur de civilisation arabo-musulmane moderne à Tunis et imam dans la banlieue de la capitale tunisienne, prendra part, lui aussi, au road-trip engagé. Il entend «faire de la pédagogie» auprès des citoyens croisés sur son chemin car «l'ignorance de l'islam est porteuse de violence». «Le vrai visage de l'islam, c'est la paix ! Il nous faut répandre cette éthique, il nous faut parler. Si on ne le fait pas, on est hors jeu», estime-t-il. Même message chez Lahcen Hammouche, qui a coordonné l'événement en Belgique.

«La communauté musulmane ne s'est pas assez mobilisée pour dire haut et fort non au terrorisme. Cette non-réponse laisse penser qu'elle n'est pas concernée par ce fléau. Elle a la responsabilité de le dénoncer», martèle-t-il. Pas moins de neuf imams du plat pays participeront au voyage.