André Azoulay : «L'enracinement du Maroc dans la diversité culturelle donne toute sa légitimité à la Fondation des Trois Cultures»


«En créant aux côtés de l’Andalousie il y a 20 ans la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions, le Maroc a confirmé son engagement pionnier et avant-gardiste pour résister aux vertiges de l’exclusion et aux tragiques illusions du déni de la diversité culturelle», a déclaré mardi le 9 octobre 2018 à Bruxelles André Azoulay, conseiller de S.M. le Roi et président de la Fondation des Trois Cultures.

S’exprimant au siège du Parlement européen à l’invitation du Groupe des socialistes et des démocrates, André Azoulay a mis en perspective d’un côté les défis auxquels est confrontée aujourd’hui la Communauté des nations, «trop souvent fragilisée par la régression et l’archaïsme», et de l’autre «la résilience et la détermination du Maroc pour que prévalent dans notre pays les valeurs d’altérité, d’ouverture et de respect mutuel qui donnent corps et réalité à une société qui puise sa singularité dans la richesse de sa diversité».

André Azoulay a ensuite invité l’assistance à prendre la juste mesure du caractère historique du message adressé il y a quelques jours par S.M. le Roi Mohammed VI au Sommet organisé à New York par l’Unesco sur «Sciences, éducation et antisémitisme» dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations unies. Dans ce message, S.M. le Roi a souligné que «l’histoire doit être enseignée à nos enfants dans la pluralité et la vérité de ses récits», ajoutant que «l’antisémitisme manifeste la négation et exprime l’aveu d’un échec».

Salué par de nombreux Chefs d’État présents, ce message qui privilégie l’éducation et préconise l’inclusion de l’histoire de l’Holocauste dans les manuels scolaires donne toute sa force et son entière légitimité aux objectifs que s’est assignés la Fondation des Trois Cultures et des Trois Religions, a conclu André Azoulay sous les applaudissements de la salle. La convergence des objectifs de la Fondation des Trois Cultures, qui promeut l’enrichissement mutuel avec ceux de l’institution législative européenne en tant que maison d’unité, de diversité et de compréhension mutuelle, a été soulignée en introduction de cette rencontre par l’eurodéputé Ramon Jauregui du Groupe de l'Alliance progressiste des socialistes et démocrates au Parlement européen. M. Jauregui a salué, à cette occasion, l’action de la Fondation pour «promouvoir la tolérance et la compréhension mutuelle entre les deux rives de la Méditerranée».