Allemagne: des extraits de "Mein Kampf" republiés, colère des autorités


RTBF-21/01/2012

C'est dans une villa de Wannsee, devenue aujourd'hui un musée, qu'il y a 70 ans, quinze responsables nazis, sous la direction de Reinhardt Heydrich, organisaient "la solution finale du peuple juif". Un plan qui visait la déportation et l'extermination des Juifs d'Europe. L'Holocauste a commencé là.

"Cet endroit est devenu un endroit d'une froide cruauté", glisse, dans un discours, Christian Wulff, président de la République fédérale d'Allemagne. "C'est ici qu'a été organisée la planification systématique du génocide. Ce lieu est un symbole de honte pour l'Allemagne."

Hasard du calendrier, au même moment, un éditeur anglais envisage de publier "Mein Kampf". Adolf Hilter y définit notamment son idéologie et sa haine des Juifs. Seule une brochure explicative est parue. Mais pas l'intégralité car le livre est interdit en Allemagne (sauf pour des études scientifiques). A partir du 26 janvier, Peter McGee veut publier en kiosque "une brochure de 12 à 15 pages". Cet éditeur risque des poursuites judiciaires en raison de l'interdiction de rééditer les écrits du dictateur nazi.

"Pas de publication"

L'État de Bavière, dernier lieu de résidence d'Adolf Hitler, mort sans héritier, contrôle par ailleurs toutes les publications sur le maître du troisième Reich.

"Ce livre de la haine, Mein Kampf, doit être interdit par tous les moyens parce qu'il ne s'agit pas ici de le démystifier mais, au contraire, d'une glorification", indique Markus Söder, ministre bavarois des Finances. "C'est pourquoi il est clair que nous, les détenteurs des droits de publication, nous disons: 'pas de publication'. Nous prendrons toutes les mesures légales".

Cette décision rassure les rescapés de l'Holocauste mais aussi tous les démocrates.

Mais "Mein Kampf", qui à partir de 1936 devint le cadeau de mariage de l'Etat aux couples allemands, doit tomber dans le domaine public fin 2015, soit 70 ans après la mort d'Adolf Hitler. Un institut de recherche a déjà annoncé son intention de publier une édition commentée dès 2015.