AVANTAGES FISCAUX


Déduction de votre impôt sur le revenu :

Les particuliers bénéficient d’une réduction d’impôt égale à 66% du montant de leur don, dans la limite de 20% de leur revenu imposable.
Si toutefois vous dépassez ce plafond, l’excédent vous donnera droit à un crédit d’impôts que vous pouvez reporter sur les 5 années suivantes. Les sommes reportées ouvrent droit, avec les dons de l’année concernée, à la réduction d’impôt dans la limite de 20 % du revenu imposable de ladite année. Les excédents reportés sont pris en considération avant les versements de l’année. Exemples : Lorsque vous donnez 20 euros, vous ne payez réellement que 6.80 euros et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 13.20 euros. Lorsque vous donnez 50 euros, vous ne payez réellement que 17 euros et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 33 euros. Lorsque vous donnez 100 euros, vous ne donnez réellement que 34 euros et bénéficiez d’une réduction d’impôts de 66 euros. En vertu de l’article 200 du CGI, pour bénéficier de la réduction d’impôt attachée aux dons, les contribuables doivent joindre à leur déclaration de revenus les reçus qui leur sont délivrés par les organismes bénéficiaires des versements.

Déduction de votre impôt sur la fortune :

En application de la loi TEPA du 21 août 2007, si vous êtes éligible à l’impôt sur la fortune, vous pouvez soutenir le Projet Aladin via la Fondation pour la Mémoire de la Shoah et bénéficier d’une réduction de votre ISF égale à 75% du montant des dons effectués jusqu’au 15 juin 2011 dans la limite de 50 000 €. Le don optimal pour bénéficier de la réduction d’impôt est de 66 666 €. Au-delà de ce montant, et contrairement à la réduction d’impôt sur le revenu, l’excédent du don n’est pas reportable sur les années suivantes. Concernant les dons en pleine propriété de titres de sociétés cotées, le dispositif de la loi TEPA entraîne la taxation des plus-values pour le donateur. Les dons pris en compte pour l’ISF dû en 2010 sont ceux effectués entre le 16 juin 2009 et le 15 juin 2010 (date limite de dépôt de la déclaration ISF pour les résidents français.
Dès réception de votre don, un reçu fiscal vous sera délivré. Ce reçu  est le même que pour les dons ouvrant à la réduction d’impôt sur le revenu. Il vous appartiendra de décider de la réduction d’impôt dont vous voulez  bénéficier. Vous le joindrez à votre déclaration d’ISF, mais, sachez que vous disposez d’un délai de trois mois après la date de dépôt de sa déclaration pour le faire parvenir à l’administration fiscale . (Pour toute information complémentaire, veuillez nous contacter au 01 43 07 25 76).

AVANTAGES FISCAUX

Dans les 2 mois suivant la réception de votre don, le Projet Aladin vous fera parvenir un reçu fiscal. Si vous êtes imposable, il vous permettra de bénéficier d’une réduction d’impôt de 75% du montant de votre don dans la limite de 513€ et au-delà, d’une réduction d’impôts de 66% dans la limite de 20% de votre revenu imposable. Pour en savoir plus cliquez ici Un don de 100€
ne vous coûte que 25€

TRANSPARENCE

Le Projet Aladin s’engage à respecter des règles strictes pour assurer une gestion transparente et rigoureuse. Lire nos engagements

AXES DE DÉVELOPPEMENT

• Promouvoir les rapprochements interculturels
• Partager la connaissance de l’Histoire et ses enseignements dans les langues des populations concernées
• Mobiliser les dirigeants mondiaux, les acteurs de la société civile et les institutions internationales contre le négationnisme, l’antisémitisme et toutes formes d’exclusion, de xénophobie et de racisme

Le Projet Aladin, lancé en 2009 sous le parrainage de

l’UNESCO, poursuit ces objectifs à travers des projets éducatifs et socioculturels avec les résultats suivants :

• 3 millions d’internautes ont consulté sur notre site internet multilingue des informations sur les relations interculturelles, la Shoah, l’Islam, le Judaïsme, l’histoire des communautés juives en terre d’Islam.
• 9 livres de référence ont été traduits pour la première fois en arabe et en persan, parmi lesquels le Journal d’Anne Frank et Si c’est un Homme de Primo Levi.
• 250.000 livres ont été téléchargés gratuitement depuis la Bibliothèque numérique d’Aladin. Ils peuvent aussi être achetés dans de plus de 50 librairies en ligne en persan et en arabe.
• 15 conférences inédites ont rassemblé plus de 4000 invités dans dix villes du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord.
• Un voyage historique à Auschwitz, en 2011, a mené, sous l'égide de l'UNESCO et de son Directeur général Irina Bokova, ainsi que du maire de Paris, Bertrand Delanoë, une délégation internationale de 200 responsables politiques, religieux et civiques Europe et le monde musulman dans le camp de la mort. Ils comprenaient le président sénégalais Abdoulaye Wade; les envoyés spéciaux des chefs d'Etat de la Turquie, du Maroc, d'Irak, de Bosnie et de Pologne; l'ancien chancelier allemand Gerhard Schröder, le Grand Mufti de Bosnie Mustafa Ceric, le ministre turc des Affaires européennes Egemen Bagis et les maires de 15 grandes villes en Afrique et au Moyen-Orient.
• 8 millions de téléspectateurs ont regardé pour la première fois, en 2012, le film Shoah de Claude Lanzmann, que nous avons sous-titré en persan et en turc, sur les chaînes nationales iraniennes (Pars TV) et turques (TRT).
• 250 étudiants ont obtenu leur diplôme de nos Universités d'été internationales durant les trois dernières années et sont devenus les jeunes ambassadeurs pour la paix et le dialogue interculturel. Le programme, soutenu par la Commission européenne, se déroule en partenariat avec 25 universités du Moyen-Orient, d’Afrique du Nord, d’Europe et des États-Unis.
• Les livres d’Aladin ont été présentés aux Salons du livre de Tunis, de Casablanca, d’Abou Dhabi, du Caire, de Beyrouth et de Francfort.
• Deux conférences internationales sur la prévention du génocide et de l'éducation de l'Holocauste en Turquie et au Sénégal ont réuni à chaque reprise 40 experts - éducateurs, des diplomates et des hauts fonctionnaires - de plusieurs pays d'Europe orientale et du Moyen Orient, des Etats-Unis, d’Israël et du Canada, ouvrant la voie à l'introduction de l'histoire de l'Holocauste dans les programmes éducatifs de ces pays.
• La Commission des femmes pour le rapprochement des cultures a réuni des femmes françaises de diverses cultures autour de conférences, de films et de livres. Le 9 Février 2014, 20 femmes de cultures chrétienne, laïque, juive et musulmane ont participé à une visite au camp d’Auschwitz.
• Deux prestigieuses Soirées de gala euro-méditerranéennes pour le dialogue interculturel organisées en 2012 et 2014 à l'Assemblée Nationale et présidées par Claude Bartolone, Président de l'Assemblée Nationale, ont réuni plus de 350 personnalités politiques, religieuses et intellectuelles de France, du Maroc, de Turquie, d'Arabie saoudite, d'Angleterre, d’Israël, des Territoires palestiniens, de Tunisie, d’Allemagne, des États-Unis, de Jordanie, d'Egypte, d'Irak et de Belgique.
• 6 journées de formations de plus de 1,000 enseignants de lycées français dans les villes de Toulouse, Créteil, Lyon, Limoges, Angers et Orléans afin d’apporter au corps enseignant les connaissances essentielles sur les relations historiques des juifs et des musulmans et ainsi leur proposer des outils permettant de répondre aux préjugés antisémites et racistes des élèves par la connaissance de l’Histoire.